La maison bi-générations, un choix bien pensé. – Blogue Dessins Drummond

Une définition

La maison bi-générations est un type de construction parfois envisagée pour faciliter l’accès à la propriété des jeunes adultes prêts à assurer leur autonomie ou bien souvent pour rejoindre des parents ou des grands-parents qui souhaitent se rapprocher ayant un certain besoin d’aide ou d’assistance (perte d’autonomie ou autre). Dans un cas comme dans l’autre, ce type de construction permet à chacun de conserver son mode de vie propre et un certain niveau d’intimité tout en partageant les avantages de la copropriété et de la proximité des membres de la famille. 

La particularité de la maison bi-générations est de combiner l’aspect pratique de deux unités d’habitation à l’apparence d’une maison unifamiliale, ce qui permet en général d’intégrer ce type de construction dans des secteurs où les unités multi-familiales ne sont pas permises.

Le principal défi d’une telle conception est certainement d’aménager deux espaces complètement privés et fonctionnels, en respectant les besoins de leurs occupants respectifs tout en conservant l’allure d’une résidence unique ou conventionnelle. Comme nous le verrons plus loin, la réglementation municipale est également un élément important avec lequel les gens doivent composer mais il faut d’abord établir quels sont les besoins qui nous amènent vers ce type d’habitation.

Style et conception

La conception d’une maison pour une seule famille est un processus qui demande beaucoup d’attention et de compréhension de la part des propriétaires ainsi que du concepteur qui les accompagnera dans leur projet. Cette étape est d’autant plus importante, et le défi d’autant plus grand, lorsqu’il y a nécessité de combiner les besoins de deux familles incluant une ou des personnes à mobilité restreinte ou en perte d’autonomie.

Il est primordial, lorsque l’on considère la construction d’une telle maison, de prendre le temps de bien évaluer ses besoins, et de tenir compte de ceux-ci autant pour le côté « famille » que pour celui des parents ou des grands-parents. On doit également tenir compte des années qui viennent et des besoins qui pourront se présenter dans l’avenir. Des propriétaires vieillissants ou en perte d’autonomie devraient dès maintenant évaluer quelle sera leur situation dans les prochaines années et déjà prévoir les aménagements qui conviendront à leur style de vie aujourd’hui et dans l’avenir. C’est donc à cette étape que l’on doit penser à tous les éléments qui feront de cette demeure un endroit confortable et qui rendra la vie de ses occupants plus agréable et paisible.

Pour la conception de ce type de maison, le choix d’un professionnel de confiance est aussi un élément clé du succès. Il faut donc s’assurer que ce dernier prend bien en considération tous les besoins des futurs occupants et qu’il apporte des solutions qui répondent à chacun de ceux-ci. Un bon concepteur devra également être en mesure d’offrir de judicieux conseils en fonction d’un budget établi préalablement par les futurs acheteurs.

Un autre des avantages de la maison bi-générations est qu’elle prend généralement l’allure d’une maison unifamiliale conventionnelle pouvant s’harmoniser au style recherché. Amateur de maisons victoriennes, de manoirs ou de maisons contemporaines, il est assurément possible d’adapter ses préférences à ce type d’habitation afin de se démarquer des autres options de multi-logements que le futur occupant a peut-être déjà considérées.

 Réglementation

Une étape très importante de la conception d’une maison bi-générations est celle de la vérification de la réglementation municipale en vigueur dans le secteur où vous envisagez construire votre résidence. En effet, les municipalités du Québec n’appliquent pas toutes la même réglementation concernant les maisons de type bi-générations, aussi appelées « intergénérations » et ceci affectera grandement ce qu’il vous sera permis d’envisager comme construction.

Certaines règles sont appliquées de façon plus uniforme par la plupart des municipalités, comme l’aménagement d’un accès intérieur permanent aménagé entre les deux unités de logement pour que l’on puisse circuler aisément de l’un à l’autre. D’autres règles sont  par contre appliquées de façon moins constante et exigeront une vérification plus pointue auprès du service d’urbanisme de votre municipalité.

Un bon exemple de ces règles concerne entre autres la superficie autorisée pour l’aménagement de chacune des unités de logement. Certaines municipalités peuvent ainsi limiter les dimensions de l’unité secondaire à un certain pourcentage de l’unité principale.  À certains endroits, une maison bi-générations devra aussi avoir une seule entrée principale qui mènera à un vestibule commun aux deux logements, alors qu’ailleurs on autorisera la construction d’unités ayant chacune leur propre entré principale. Dans ce dernier cas, l’usage de deux portes en façade peut donner des allures de jumelé à la maison. Une solution intéressante consisterait à aménager une porte en façade et l’autre sur le côté.

Nous pourrions énumérer plusieurs de ces règlements particuliers mais, à cause de la multitude de ceux-ci, nous conseillons fortement de consulter les services concernés de la municipalité choisie afin de s’assurer que ce rêve puisse devenir réalité.

La maison bi-générations connaît un certain succès au Québec depuis quelques années et il est aisé de comprendre cet engouement lorsque l’on considère tous les avantages offerts par ce type de construction.

Sans compter la mise en commun des ressources des familles occupantes qui facilite l’acquisition d’une telle maison ainsi que son entretien, la maison bi-générations offre sans aucun doute une proximité tranquille qui assure un sentiment de sécurité, incluant les joies de la vie de famille.


Prix et reconnaissance

Suivez-nous sur Instagram

pour être inspiré par Dessins Drummond