Le crash immobilier américain vu par Dessins Drummond

Au cours des derniers mois, les gens que je croise par affaires ou personnellement me demandent souvent comment nous vivons la situation du marché aux États-Unis.  Quoi de mieux que de vous résumer le tout dans mon blogue !…

Comme vous le savez, cette crise immobilière fut causée par le marché des « Subprimes », hypothèques offertes aux consommateurs à risque dans un contexte de taux d’intérêts faibles et de valeur des résidences élevée; la consoeur Hélène Bouchard l’explique très bien dans son billet.  Les taux d’intérêts ayant grimpé de quelques points aux USA et la valeur des maisons étant en baisse, plusieurs consommateurs sont aux prises avec une hypothèque dont la balance restant à payer est plus élevée que la valeur de la maison !!! 

Parlez-en aux gens de Mountain House en Californie:  90% des propriétaires de cette ville vivent cette situation!  90% !!!  Je ne voudrais pas être banquier dans cette ville !  Imaginez, selon First American CoreLogic, une entreprise spécialisée dans les données reliées au marché immobilier, 7,6 millions de maisons aux États-Unis valent moins que la balance de leur hypothèque !!!  C’est presque le nombre total de maison au Canada puisque l’on comptait près de 9 millions de familles en 2006 !

En ce qui concerne Dessins Drummond, les ventes de plans de maisons et de services de modification et de personnalisation de plans ont connu une année difficile en 2008 aux USA;  En tout, on parle de baisse de 40% de ventes alors que nos principaux collaborateurs nous parlent de 50% et même 60% en une seule année !  Notre équipe de direction, suite à quelques discussions avec des amis de l’industrie, avait décidé de réduire ses activités dans ce territoire dès février 2007.  En effet, nous étions supposés tranférer un employé dédié aux ventes dans le territoire de la Floride et, après quelques discussions, nous avons décidé d’attendre.  Plusieurs projets ont également été mis sur la glace car nous n’avions aucun signe de croissance et l’inquiétude était palpable au sein de l’industrie.  Quelle vaine !

Septembre 2007 arrive et le scandale éclate !  À l’aide de notre Conseil de Gestion, nous avions préparé quelques scénarios et avions effectué quelques révisions budgétaires en cours d’année car le marché « États-Unien » dégringolait plus rapidement que prévu.

En 2008, après quelques réorganisations et révisions de nos priorités, nous avons connu une baisse de ventes mais rien à comparer à ce qui fut entendu dans notre marché alors, quand on compare, on se console…  Mais nous maintenons notre cap et nos développements 2009 nous permettront de bien s’implanter dans de nouveaux marchés en protégeant l’entreprise d’une certaine vulnérabilité face à une omniprésence territoriale.

2009 sera donc une année assez difficile pour les américains;  ils ont énormément de priorités à gérer et la récession tant annoncée par nos médias depuis plus de 6 mois fait son entrée au Canada.  Quand j’entends les médias être surpris de constater que plus de 50% des canadiens sont pessismistes face au futur de l’économie canadienne, admettons qu’ils sont responsables d’une large part de ce pessimisme !!… 

En ce qui nous concerne, nous sommes en bonne santé financière et développerons plusieurs beaux projets en 2009;  je vous tiens certainement au courant !

Contenu original publié sur www.yvescarignan.com

 

Redigé par Yves Carignan Voir tous les articles de cet auteur →

Homme d'affaires, blogueur et conférencier, Yves Carignan préside et dirige Dessins Drummond depuis 2002 avec sa conjointe et associée Marie-France Roger. L'entreprise fut fondée en 1973 et continue son développement constant par l’intermédiaire de ses 22 agences régionales.

There are 3 comments for this article
  1. Helene Bouchard, juricomptable à 7 h 46 min

    Ayant une bonne expérience dans les fraudes et les malversations,la malhonnêteté qui devient une culture et qui devient la norme, je considère que quelqu’un qui a un peu d’argent ou qui veut épargner, l’achat d’une résidence ou investir dans l’immobilier est ce que je considère le plus sur pour les raisons suivantes:
    – il est rare de faire des pertes quand l’achat a été bien fait;
    -on ne peut voler une résidence ou immeuble, il est là , c’est du solide et on l’assure;
    -ce n’est pas de l’argent virtuel;
    -habituellement, les immeubles prennent de la valeur ;
    -c’est facile au niveau du contrôle;
    -on peut faire évaluer l’immeuble avant de l’acheter et avoir l’opinion d’un expert qui n’est pas parti pris à la transaction;
    -on peut être supporté régulièrement par un comptable ou un conseiller qui n’est pas dans une situation de conflit d’intérêt i.e. qui ne vend rien sauf son expertise et qui peut nous aider à faire le suivi. S’il ne répond pas à nos besoins, on peut en trouver un autre qui répondra à nos attentes;
    – on peut créer un groupe limité de personnes ( famille, amis )et faire une société pour en acheter plusieurs;
    – Pour certaines personnes, c’est leur fonds de pension.

    Donc, un bon achat dans l’immobilier sera toujours mieux que de signer un chèque en blanc à plusieurs personnes et intermédiaires pour qu’ils s’occupent d’accroître notre patrimoine.

    Pour terminer, au niveau des scandales et fraudes, ils ressortent toujours plus en période de récession. Nous ne vivons que la pointe de l’iceberg présentement.

    Hélène Bouchard
    http://www.helenebouchard.ca/blog

  2. remonatrix à 15 h 04 min

    Les nouveaux règlements qui vont voir le jour en avril vont remédier partiellement le problème des hypothèques.

    Premièrement, les gens ne pourront plus ré-hypothèquer que pour 90% de la valeur de la maison. Donc la valeur de l’hypothèque ne sera plus jamais plus haut que la valeur de la maison.

    Deuxièmement, la solvabilité des acheteurs sera plus rigoureuse. Le taux d’endettement sera retenu et les gens n’auront plus de réflexe de s’égorger vif pour une maison.

    Enfin, le taux d’intérêt ne peut rester à un niveau presque négatif pour très longtemps encore. Le prix des maisons suivra sont cours et redeviendra raisonnable …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *