Accueil
construire
... votre monde!
 

Archive de la catégorie 'Permis'

3 mai, 2012
Par Marie-France Roger

Bâtir une maison représente un investissement majeur en argent et en temps dans la vie d’une personne.  Voici donc les principales étapes à franchir afin que votre projet soit un succès réalisé en mode zen!

Financement:  Valider, auprès d’une institution financière, votre capacité d’emprunt et ce, rapidement dans le processus.  Ainsi vous ne vous ferez pas de fausse idée sur vos capacités d’emprunt.  Il n’est pas recommandé que la totalité des dépenses reliées à votre habitation dépasse, les 30 à 40% de votre revenu familial.  Au-delà de 40%, c’est votre qualité de vie qui en souffrira…

Conception de votre maison: Une fois le budget établi et une vérification réalisée auprès de votre municipalité concernant la réglementation, prenez le temps de faire la liste des pièces et spécificités que vous voulez retrouver dans votre future résidence (nb. de chambres, garage, vestiaire à l’entrée, îlot à la cuisine, par exemple).  Par la suite et liste en main, faites appel à nos professionnels en architecture résidentielle afin de choisir la maison qui vous convient à partir de modèles existants www.dessinsdrummond.com ou de faire concevoir un plan de maison personnalisée entièrement selon vos exigences, services offerts dans nos 21 agences au Québec.

Permis pour construire: Les démarches pour acquérir votre permis de construction varient énormément d’une municipalité ou d’une ville à l’autre, il est donc essentiel de contacter votre municipalité, très tôt dans votre processus de construction.  Une fois que vous avez obtenu votre permis, il est important de l’afficher bien en évidence sur le chantier et ce, pendant toute la durée de la construction.  Vous aurez certainement la visite d’inspecteurs municipaux, et ils pourraient vérifier certains travaux et demander des corrections que vous devrez exécuter.

Construction de la maison: Prenez le temps de parler à votre entourage afin d’obtenir des références d’entrepreneurs en construction et consultez le répertoire des entrepreneurs du Québec disponible sur le site de Dessins Drummond.  Une fois que vous aurez retenu quelques entreprises, demandez à voir des réalisations et déplacez vous sur place pour constater la qualité de la construction, et l’appréciation des nouveaux propriétaires des services reçus de l’entrepreneur, si c’est possible.  Obtenez des soumissions de 2 ou 3 entrepreneurs, ou plus selon vos besoins.

Il vous est possible aussi d’amener votre plan de maison et d’aller faire soumissionner des entreprises de maison pré-usinée ou à panneaux, telles « Maisons Laprises » et « Maison Usinées Côtés », si tel est votre désir.  La plupart de ces entreprises sont en mesure de vous fournir un prix pour votre maison, même si votre plan n’a pas été conçu par eux.

Analyser les différentes soumissions et choisir l’entreprise qui construira votre maison de rêve! Vérifier à la loupe le contrat de construction, et assurez vous que tout y est!  Devis de construction dûment complété et accepté des deux partis, calendrier des déboursés, délais de livraison, prix avant taxes, incluants et excluants, garanties accordées, etc.

Pour discuter de ces questions plus en détails, nous vous invitons à assister à nos séminaires sur la construction et la rénovation, présentés par notre Président, Yves Carignan.  Nous traitons de toutes ces étapes et y allons de quelques trucs et suggestions afin de faciliter la mise en place et la réalisation de votre projet de construction ou rénovation.

Bonne construction!

1 décembre, 2011
Par Yves Carignan

Mardi le 29 novembre dernier, j’ai eu le plaisir et l’honneur d’animer mon tout premier séminaire sur la préparation d’un projet de construction ou rénovation.  Ce séminaire se tenait à l’Hôtel et Suite le Dauphin à Drummondville et, à ma grande surprise, plus de 80 personnes s’étaient déplacées!  Je m’étais dit que dès que nous atteindrions 20 personnes, je faisais ce premier séminaire !…  L’équipe fut donc très heureuse de ce résultat, 4 fois plus élevé que nos attentes!

Lors de ces séminaires, nous présentons les étapes importantes à franchir dans le but de bien préparer les participants à leur projet.  L’interaction est importante car plusieurs participants posent des questions et nous relatent leurs expériences personnelles;  c’est donc un échange entre les participants et nous (je suis accompagné du directeur de l’agence locale et son équipe) qui bénificie à tous! 

L’idée n’est pas venue toute seule !  Nous avons la chance de connaître d’autres entreprises innovatrices et c’est en assistant à une séance d’information de nos amis de DuProprio le 7 juin dernier que j’ai pris la décision de me lancer dans cette aventure.  Je me suis basé sur le sprésentations de Duprio car j’aimais bien leur façon d’amener le client potentiel à venir nous voir et d’avoir un contact personnel avec lui pendant une heure.  Cela nous permet de mieux comprendre leurs besoins dans un contexte convivial.  Tout comme dans les séances de Duproprio, je m’assure que les participants se sentent libres de prendre rendez-vous avec notre agence régionale ou non; ce sont des séances d’infiormation sur une industrie et un marché complexes, pas un speach de vente à pression.

Je vous invite à prendre connaissance de ces séminaires sur la contruction de maison neuve et la rénovation/agrandissement de maison via notre site InternetL’inscription est gratuite et les villes que nous visiterons en 2012 sont listées clairement.  Je ferai assurément la tournée du Québec au cours de l’année.  Si vous êtes intéressés à obtenir un séminaire dans votre ville ou votre région, faites-nous le savoir et dès que nous avons une bonne base de participants potentiels, nous irons vous visiter avec plaisir.

Je vous reviens sous peu afin de vous proposer un lien internet où vous pourrez lire les commentaires des participants de notre séminaire de Drummondville.

Au plaisir de vous croiser!

 

 

6 septembre, 2011
Par Marie-France Roger

Doit-on obtenir un permis de rénovation auprès de notre ville ou municipalité, avant de débuter des travaux de rénovation? Quels types de travaux nécéssitent l’obtention d’un permis? Est-ce la même règle partout au Québec? Voici un article intéressant, écrit par Yves Therrien du Soleil, qui saura répondre à certaines de vos interrogations en la matière.

Est-ce que ça me prend un permis pour rénover la maison et remplacer le parement extérieur sur le territoire de la Ville de Québec? Ça dépend, car il y a des règles générales, des règles particulières pour des secteurs précis et des zones qui relèvent de la Commission d’urbanisme et de conservation.

La première chose à faire pour tout citoyen serait de consulter le site de la Ville de Québec dans la section Citoyens, où se trouvent les règles et les normes. En cas de doute, mieux vaut parler à une personne de la division des permis de son arrondissement.

Alors, est-ce que ça prend un permis? «Oui et non», répond Martin Bouchard, directeur de la division des permis dans l’arrondissement de Charlesbourg. «Ça ne prendra pas de permis pour remplacer un parement extérieur si on le remplace par le même type de matériau ou un matériau incombustible. Le revêtement de lattes de bois remplacé par des lattes de bois, ou par de la brique ou de la pierre, il n’y a pas de problème. Mais si le propriétaire … Lire l’article dans son contexte original ici>>

3 juin, 2011
Par Yves Carignan

Nous en avons entendu parler en musique, et avons tous vu, en visionnant un film sur cassette vidéo ou DVD que le contenu est protégé par la loi des droits d’auteurs, tel qu’il fut voté à Stockholm en 1977 et le piratage est passible d’amendes de 250 000$ !  On parle de la même chose n’est-ce pas ?

Un autre élément qui est protégé par la loi canadienne sur les droits d’auteurs (L.R., 1985, ch. C-42) est « l’oeuvre architecturale » soit, en l’occurrence, le plan de maison et dans ce cas précis, ceux de Dessins Drummond

Je vous propose quelques situations qui sont, selon la loi, une infraction à cette loi et sont passibles de poursuites judiciaires:

1. Vous imprimez des plans de planchers et façades via le Web et vous demandez à un dessinateur de vous monter un plan complet à partir de ces images.  Ces images sont protégées par la Loi et vous devez effectuer votre plan via le concepteur original ou, du moins, lui demander la permission de faire modifier le plan par une autre personne que lui.  S’il refuse, il est dans son droit.

2. Votre beau-frère vient de terminer sa maison et vous trouvez qu’elle est bien jolie et que vous en voulez une identique.  Il vous propose donc d’utiliser ses propres plans…  Ce geste est illégal car vous ne pouvez construire qu’une seule maison avec un plan, à moins que vous ayez obtenu une licence pour constructions multiples, licences qui sont réservées aux entrepreneurs en construction, généralement.  Imaginez que si un problème survient sur votre chantier et que vous demandez de l’aide du créateur du plan, ce dernier n’est pas obligé de vous aider si vous n’avez pas acheté de plan !!  Il pourra même vous poursuivre pour utilisation illégale de son plan.

3. Vous avez acheté une seule copie du plan mais vous en avez besoin de plusieurs pour l’entrepreneur, la municipalité, les sous-traitants, etc.  Vous décidez donc de demander à un centre de photocopie de vous en produire quelques copies.  Ce geste est illégal…  Si vous avez besoin de copies additionnelles, contactez l’entreprise qui a conçu le plan (ex: Dessins Drummond) et demandez des copies supplémentaires.  Le créateur du plan est le seul autorisé à reproduire ses propres plans.  Des poursuites ont eu lieu contre des centres de photocopies par le passé et ces derniers sont de plus en plus prudents.

4. Vous êtes sur votre chantier et vous décidez d’effecter des modifications au plan afin de le rendre plus conforme à vos besoins;  ce geste est également illégal !  Les modifications doivent être effectuées par le concepteur original car c’est lui qui en a la responsabilité entière.  Si un problème survient dans le futur et que les plans furent modifiés illégalement, le concepteur peut difficilement être tenu responsable et l’entrepreneur dira qu’il a suivi les exigences du client.  Modifiez vos plans via le service professionnel du concepteur original.  ATTENTION:  on parle ici de modifications majeures et non pas du déplacement de 10 cm d’une division interne longue de 2 mètres!

5. Si vous désirez acquérir un plan et le modifier vous-mêmes parce que vous en avez les qualifications, vous devez acheter une licence à cet effet.  Des entreprises comme Dessins Drummond offre même le plan électronique (CAD) qui permet de modifier légalement le plan mais ne permet qu’une seule construction de maison.  Vous conviendrai que la vérification du nombre de construction est difficile mais le temps joue contre vous!  Une poursuite peut se faire au moment où nous constattons la faute et il est très difficile de cacher une maison…

6. L’ignorance de la loi n’est pas une défense valable en droit;  assurez-vous auprès de votre entrepreneur que les plans qu’il utilise sont légaux car vous pourriez être impliqués dans une poursuite judiciaire.

Vous connaissez maintenant la base de la Loi !  Vous pouvez obtenir plus de détails en visitant la section légale de Dessins Drummond.

Vous pouvez également écouter l’audio de ma dernière entrevue au FM 93,3 de Québec avec Hugo Langlois.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

5 avril, 2011
Par Yves Carignan

La fonte printanière de la neige déclenche chez le québécois un spasme que je qualifie de normal et surtout, d’essentiel à la survie de notre entreprise!  le goût de construire sa maison, de la rénover ou, du moins, de changer quelque chose dans son environnement immédiat.

Jumelé à ce besoin se greffe un élément de notre culture qui fait en sorte que nous croyons viscéralement être capable de tout faire seuls.  Normal: nous avons vu nos pères construire leur propre maison, réparer leur voiture, se glisser dessous pour faire un changement d’huile, réparer n’importe quoi.  Petit garçon, j’ai rarement vu mon père être incapable de réparer quoi que ce soit lui même !  À moins que le bris soit venu à bout de sa grande patience, laquelle je n’ai aucunement hérité !…

Les temps ont bien changé mais notre goût de tout faire seul demeure.  par besoin d’accomplissement ou de dépassement, nous voulons en faire le maximum afin de diminuer nos coûts et aussi pour avoir la fierté d’avoir collaboré au projet directement.  En construction de maison, cet état s’appelle « AUTOCONSTRUCTION »

L’Autoconstruction a bien sûr sa définition scientifique mais dans notre jargon courant ches Dessins Drummond, disons que l’autoconstructeur est la personne qui prend en charge la construction de sa maison, qui embauche lui-même les différents corp de métiers et qui exécute certains travaux lui-même ou avec l’aide de sa famille ou de ses amis.  La personne qui ne fait pas d’autoconstruction passera par un entrepreneur général, accrédité par la RBQ qui vous propose son registre de détenteurs de licence.  Je vous suggère également la lecture de leur section concernant l’autoconstructeur.

Est-ce que l’autoconstruction se prête à tous les types de personnes ?  La réponse est clairement « NON »!  Et voici pourquoi:

  1. L’autoconstructeur doit absolument avoir une base de connaissance de l’industrie de la construction.  Si vous n’avez jamais touché à un marteau de votre vie ou n’avez jamais vécu au moins 3 chantiers de construction de maison, cela peut être risqué.  Il vous manquera d’expérience et/ou de connaissance
  2. L’autoconstructeur, s’il ne connait pas ce milieu parfaitement, doit être adjoint d’une personne qui le connait et qui connait le rouage d’un chantier.  La construction est un milieu unique et réglementé… De plus en plus réglementé!
  3. Si vous êtes le parent de jeunes enfants et que vous manquez de temps à la maison, ne vous embarquez pas dans un projet d’autoconstruction!  Ce dernier nécessite beaucoup de temps de planification, d’organisation, de gestion et d’administration.  Vous devez prévoir facilement entre 20 et 30 heures par semaine sur votre chantier.  Si vous prévoyez effectuer le travail le soir et les week-ends, parlez-en à votre conjoint(e) avant !…  Vous éviterez les situations comme l’image ci-haut!…
  4. L’élément souvent oublié est la disponibilité des sous-traitants (fondations, structure, électricien, plombier, chauffage, ventilation, etc.).  Les meilleurs sous-traitants travaillent souvent pour les contracteurs généraux qui leur garantissent un volume de travail annuel.  Cela leur évite d’attendre le téléphone.  Comme les contracteurs généraux connaissent les meilleurs sous-traitants, nul besoin de vous dire que les meilleurs ont déjà plein de travail de prévu dès janvier ou février.  L’autoconstructeur doit donc travailler avec ceux qui restent qui sont délaissés par les contracteurs généraux.  ATTENTION!  Il y en a de très bons!  Il s’agit de les trouver, de contacter leurs références et cela exige du temps.
  5. Si vous voulez devenir auto-constructeur pour sauver de l’argent, oubliez cela tout de suite!…  À moins que votre temps ne vaille rien à vos yeux!  Sachez aussi que les banques ne sont pas friandes d’ouvrir leurs coffres aux autoconstructeurs sans expérience.  Renseignez-vous !

Si vous vous sentez apte à relever la défi, voici ce que je vous conseille:

  1. Trouvez votre terrain et consultez votre conseiller financier pour connaître votre capacité hypothécaire (auto-constructeur ou non); ne vous rendez pas à la limite !  Gardez-vous un 25% d’imprévus si vous ne voulez pas être sans gazon pendant 2 ans!… 
  2. Proposez à votre banquier d’utiliser un outil comme celui de Centria Commerce s’il ne vous l’a pas déjà proposé;  ces gens peuvent vous aider à bien gérer votre projet et votre banquier sera rassuré!
  3. Allez chercher les différentes informations concernant les normes de votre municipalité et ainsi connaître les règles s’y attanchant
  4. Remettez vos croquis et informations à votre expert en architecture et travaillez votre plan de maison avec lui au moins un an en avance;  Regardez l’orientation du soleil, la pente de votre terrain et assurez-vous, à l’aide d’un expert en architecture, de maximiser le positionnement de votre maison de même que sa fenestration. 
  5. Ce faisant, faites l’inventaire du mobilier que vous voudrez déménager et assurez-vous que l’espace de votre nouvelle demeure sera adéquat;
  6. Une fois le plan préliminaire complété, montrez-le à des gens de confiance autour de vous.  Même s’ils ne connaissent pas la construction directement, le fait de montrer son plan de maison à son entourage fera en sorte que vous serez plus en confiance avec le produit que vous avez en main
  7. Suite aux consultations, faites modifier votre plan en version finale et faites-le compléter (plan détaillé) par un expert.  Souvenez-vous que chaque dollar investi dans un plan de maison qui répondra à vos besoins peut équivaloir à 50$ d’économie sur un chantier !  Pourquoi?  Parce qu’un plan mal préparé fera en sorte que vous prendrez des décisions rapides et souvent coûteuses sur le chantier.
  8. Consultez et réservez vos sous-traitants au moins 6 mois à l’avance. 
  9. Pérparez votre échéancier de travaux et fixez les dates avec les sous-traitants.  Faites un suivi serré de ces derniers !!!  Ils ne le feront pas pour vous, surtout en période très occupée du printemps
  10. Si vous le pouvez, prenez congé de votre travail afin d’être dédié à votre chantier!  Les décisions coûteuses et importantes se prennent le jour, pas les soirs ni les week-ends !  Ces derniers servent à gérer et planifier
  11. Allez sur votre chantier à tous les jours, jusqu’à la fin des travaux!

Je pourrais allonger la liste mais je vais créer un guide complet disponible sur le web à la place !!  Je vous tiens au courant!

Ah Oui!  Comme vous avez établi votre budget en ne maximisant pas votre capacité hypothécaire mais en la calculant 25% plus bas, vous pourrez ainsi prendre une semaine de vacances à la fin des travaux!…  ;o)

Bon projet !

29 mai, 2009
Par Yves Carignan

Nous devons tous nous lever et travailler pour gagner notre vie, c’est un fait.  J’ai la chance d’avoir un travail que j’adore et de lequel je mets tous les efforts pour m’assurer de faire grandir notre entreprise et aussi pour avoir un but dans la vie.

Le summum de tout cela est lorsque les clients reconnaissent la qualité votre travail et surtout vous en font part !  Les clients et collaborateurs qui prennent le temps de vous dire merci par un courriel ou un appel « font votre journée », n’est-ce pas ?  C’est la chance qu’ont eu nos agences de Valleyfield (Suroît) et Rivière-du-Loup.

Notre agence de Valleyfield a reçu le courriel suivant de la part d’un employé municipal, suite à une demande de notre directeur d’agence concernant certains règlements municipaux:

« Bonjour M. Charette,
 
Suite à l’analyse préliminaire des plans proposés, le tout semble conforme à la réglementation en vigueur.
- La marge arrière (côté nord) de 12 m devra être vérifiée car elle sera mesurée à la face extérieure du nouveau mur de fondation sous la galerie agrandie.
- La galerie arrière de 3 m de profondeur devra respecter 6 m de recul de la ligne arrière ainsi que ses appuis au sol qui devront respecter la bande riveraine qui mesure 10 m de profondeur.
- Je n’ai aucune information sur l’installation septique existante. L’élément épurateur devra respecter 5 m de distance de l’habitation, incluant les agrandissements, et la fosse septique une distance de 1,5 m. La localisation sera à valider avec le propriétaire.
- L’installation septique ne sera pas à refaire s’il n’y a aucune modification au nombre total de chambres à coucher et s’il n’y a pas de nuisance de constater sur place.
- Il semble y avoir une erreur de dimension au certificat de localisation (18/12/2001) concernant le 4,72 m sur le mur latéral gauche.
 
N’hésitez pas à communiquer avec moi pour toute information supplémentaire requise.
 
Je profite de l’occasion pour vous féliciter sur la qualité supérieure et toujours constante de vos plans de construction pour les dossiers que j’ai à traiter pour la Municipalité de Rigaud.
Vous me facilitez la tâche…

 
Salutations,
 
David Hodgson
Inspecteur adjoint des bâtiments – Urbanisme
Municipalité de Rigaud »

Lorsque vous recevez ce genre de commentaire de la part d’un inspecteur municipal qui reçoit des centaines de plans annuellement, la fierté doit faire partie de vos émotions du moment !  Félicitations Sylvain et Claude !  Nous sommes fiers de pouvoir compter sur des professionnels comme vous !

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seul, notre agence de Rivière-du-Loup a reçu ce courriel de la part d’un client:

« Bonjour Mme Annie Lajoie,

Je vous remercie pour le bon service que vous donnez, j’ai reçu par Courrier Express les plans comme demandés, pas 24 heures entre la demande et la réception. Merci beaucoup.

Je peux vous assurer que si jamais j’ai besoin de d’autres conseils ou plan de rénovation je n’hésiterai sûrement pas à faire affaire avec vous.

Merci encore.

Adj Gerry Belzile »

Bravo à toi, Annie, également !  Nous sommes conscients que c’est par de petits gestes que nous pouvons souvent faire la différence et ces témoignages nous le prouvent.

Quel beau week-end nous passerons !   ;o)

18 septembre, 2008
Par Yves Carignan

Voici un commentaire reçu d’une cliente via notre service à la clientèle:

Good Afternoon,

We recently purchased one of your designs and are currently in the process of having these plans approved by our local building inspector.  We thought we would share some comments he had about your design. 

We are going to be doing our own construction and we were very impressed by the detail provided in your plans.  Our building inspector indicated that he has never seen such complete and detailed plans and that it was a pleasure to review.  Your plans will not only be a hugh benefit to us as we begin to build but it obviously has facilitated the approval process.

Thank-you

Linda Lindsay, Flinton, ON

Lorsque notre clientèle prend le temps de nous écrire ce genre de commentaire, je me dis que notre équipe doit faire un excellent travail et c’est un peu pour cette raison que nous travaillons aussi !  Surtout que, connaissant la loi rigide de l’Ontario, de savoir que nos plans facilitent le processus d’approbation de permis dans cette province est tout un honneur !  Drummond Designs is yours to discover !!

Félicitations à toute l’équipe !

(contenu original divulgué sur www.yvescarignan.com)

29 novembre, 2007
Par Mario Carpentier

L’ajout d’un garage est non seulement pratique – la valeur de revente de votre propriété en est rehaussée.  Avec la planification, excavation, fondation, construction, électricité et autres coûts, un simple garage peut facilement monter au-delà de 10,000$.  Un projet de telle envergure nécessite une sérieuse planification.

QUEL EST VOTRE BUDGET?

Le budget disponible est le point de début de presque tout projet de construction.  Un garage n’est pas différent.  Débutez en décidant combien vous pouvez investir dans votre nouveau garage.

DÉTERMINER VOS BESOINS

Le facteur qui influence grandement le design de votre garage est l’utilisation qui en sera fait.  Utiliserez-vous le garage pour:

• Stationner un ou plusieurs véhicules?
• Rangement?
• Atelier?
• Espace vivable additionnel?

Est-ce que le garage requiert:

• Prises électriques?
• Fenêtres ou porte de service?
• Chauffage ou isolation?

Prenez le temps de considérer tous les usages que vous voulez en faire maintenant  et dans le futur.  Il se peut qu’à ce moment ci  vous n’ayez qu’une voiture, mais peut-être plus tard vous souhaiterez avoir planifié pour un garage double.

DÉTERMINER LA DIMENSION

Un garage de trop large dimension coupera l’espace utilisable sur votre propriété, tandis qu’un trop petit en limitera l’utilité.  Quand aux dimensions, construisez aussi large que possible tout en étant pratique et abordable.  Ceci permettra une flexibilité maximum pour le futur même si tout l’espace n’est pas utilisé tout de suite.

Pour mieux visualiser la disposition de votre garage, faites un croquis sur papier quadrillé en incluant les dimensions approximatives.  Ceci aidera quand vous discuterez de votre projet avec un professionnel.

DESSIN DE PLANS

Peu importe si votre plan soit acheté ou modifié, vous en aurez besoin pour l’obtention des permis nécessaires de votre ville ou municipalité.

OBTENEZ LES PERMIS

Vos plans devront être approuvés par les autorités locales, qui émettront les permis de construction appropriés.  Plusieurs permis sont souvent requis pour les travaux d’électricité, structuraux, fondation et autres travaux.  Vérifiez auprès de votre municipalité locale pour les règlements complets.  Souvenez vous que l’obtention des permis n’est pas une option – c’est une obligation légale.

PLANIFICATION DE LA CONSTRUCTION

Votre décision finale sera soit d’engager un entrepreneur en construction ou de construire vous-même.  Malgré que bâtir soi-même puisse économiser sur la main-d’œuvre, la construction d’un garage est un projet complexe qui ne devrait pas être entrepris par des individus inexpérimentés.

Un entrepreneur en construction gèrera toutes les étapes de la construction incluant les permis et la gérance des sous-traitants, tels que pour la fondation et l’électricité.  Vous débourserez un peu plus, mais les résultats en seront justifiés.

LES COÛTS TYPIQUES DU PROJET INCLUERONT :

Estimés des plans et devis
Permis
Coûts de financement
Préparation du terrain, excavation et nivelage
Fondation / bases
Charpente et menuiserie
Toiture
Isolation
Fenêtres et portes
Finition extérieure
Électricité
Plomberie

6 novembre, 2007
Par Plan de maion du Québec Été 2006

UNE RÉGLEMENTATION BIEN DÉFINIE

Le choix et la mise en place d’une installation septique dépendent surtout des caractéristiques du terrain.  Idéalement, le futur propriétaire devrait vérifier la nature du sol et la superficie nécessaire à l’installation septique avant même d’acheter le terrain.

LA RÉGLEMENTATION

Au Québec, c’est le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées qui détermine de façon très précise le choix et la mise en place des installations septiques.
Cette législation oblige les administrations municipales à appliquer ce règlement sur leur territoire.  Toute personne qui a l’intention de construire une maison, d’ajouter une chambre à sa résidence ou de modifier une installation septique doit, au préalable, obtenir un permis de sa municipalité.
Vous vous éviterez donc bien des désagréments en consultant tôt l’administration municipale.  Celle-ci vous précisera les exigences à respecter afin d’assurer le bon fonctionnement de votre installation.  Vous pourrez également obtenir des indications utiles sur la nature du sol du secteur où est situé votre terrain.

L’INSTALLATION SEPTIQUE EXPLIQUÉE

C’est quoi au juste une installation septique?  C’est un dispositif d’épuration des eaux usées spécialement conçu pour les chalets et les résidences isolées.  À la base, le fonctionnement d’une installation septique est simple.  Le système comprend deux parties distinctes : la fosse septique et l’élément épurateur.  Une conduite d’amenée raccordée à la tuyauterie de la maison, au lieu de diriger les eaux usées vers les égouts,  les achemine vers une fosse septique enfouie à proximité de la résidence.
 Contrairement  à la croyance populaire, la fosse septique n’épure pas les eaux usées.  Elle sert plutôt à piéger et emmagasiner les matières solides et les matières grasses.  S’ils n’étaient pas piégés dans la fosse septique, les solides et le graisses pourraient colmater l’élément épurateur et empêcher l’infiltration des eaux dans le sol.  Quant aux nombreux microbes que l’on trouve inévitablement dans une fosse septique, ils jouent un rôle capital puisqu’ils aident à réduire le volume des boues, et à réduire d’autant la fréquence des vidanges de la fosse.
 Une fosse septique doit pouvoir évacuer des eaux claires, libres de matières solides, de graisses et de tout ce qui pourrait nuire au bon fonctionnement de l’élément épurateur.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on trouve deux compartiments dans les fosses installées au Québec.  Les fosses à deux compartiments assurent plus facilement le dépôt des solides.
 L’élément épurateur est la partie la plus importante d’une installation septique.  Il est constitué d’une série de tuyaux perforés qui répartissent les eaux clarifiées de la fosse septique sur toute la superficie du terrain récepteur et qui permettent l’infiltration dans le sol.  C’est l’élément épurateur qui épure les eaux usées et non la fosse septique.

Dans une fosse septique, l’action des microbes produit un gaz explosif; le méthane.  Confiez-en donc toujours l’inspection aux spécialistes qui connaissent mieux que vous les précautions à prendre
 
Dès que les eaux claires de la fosse envahissent l’élément épurateur et commencent à s’infiltrer dans le sol,  elles subissent l’action purificatrice des micro-organismes pour éventuellement terminer leur course dans les nappes d’eau souterraines.  Les micro-organismes sont donc les seuls véritables agents d’épuration dans un élément épurateur.  Et c’est le sol qui leur permet de faire le travail dans les conditions idéales.
 Les installations septiques couramment utilisées au Québec sont relativement économiques et d’une fiabilité éprouvée.  Par contre, le choix d’une installation adaptée aux conditions du terrain peut-être une étape difficile et parsemée d’embûches.

Lire la suite de l’article »

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-nous sur...

Facebook
Twitter

Vous naviguez actuellement dans les archives de la catégorie Permis.

Catégories

Blogoliste

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930