Accueil
construire
... votre monde!
 

Archive de la catégorie 'Maison Verte'

23 août, 2013
Par Denis Chamberland

L’accréditation ÉcoEntrepreneur, dont j’ai parlé dans un billet précédent ( Un premier ÉcoEntrepreneur certifié ) comble un vide alors que la deuxième mouture du programme gouvernemental Novoclimat se fait attendre. Elle propose aux entrepreneurs des gestes écologiques faciles et peu coûteux à poser, des outils de marketing écologique ainsi qu’une liste de matériaux et de produits sains et à faible impact environnemental.

« Plusieurs études américaines démontrent que le marché de l’immobilier s’est effondré dans les dernières années, sauf dans le marché des maison vertes. Nous aidons les entrepreneurs qui veulent continuer à se distinguer, mais qui peinent à suivre le rythme rapide du développement des produits, services et techniques écologiques, explique le directeur d’Archibio, Pascal Morel. Il est important de noter toutefois que l’accréditation ÉcoEntrepreneur ne veut pas se substituer aux certifications existantes, comme par exemple LEED, qui portent sur le bâtiment et non sur le professionnel. »

Mais justement, de plus en plus de Québécois, sans vouloir faire certifier leur maison, sont à la recherche d’entrepreneurs capables de répondre à leurs attentes dans les domaines de la construction et de la rénovation écologiques. Les ÉcoEntrepreneurs se distinguent des entrepreneurs conventionnels d’autres façons. Ils doivent :

1. Faires réaliser un test d’infiltrométrie pour valider l’étanchéité du bâtiment

2. Utiliser cinq catégories de produits locaux ou écologiques

3. Gérer de manière responsable les déchets de construction

4. Réduire au maximum le déboisement sur le site de la construction

5. Installer des toilettes, des robinets et des douches à faible débit

Ces efforts les distinguent, puisque la plupart ne sont pas obligatoires en vertu des Codes de construction.

Pour conserver leur certification, les ÉcoEntrepreneurs doivent également suivre un programme de formation continue et respecter un code d’éthique. Des audits sont réalisés sur les chantiers de manière aléatoire.

Pour en savoir davantage, ecoentrepreneur.ca 514 985-0004, poste 620

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Été2013

5 juillet, 2013
Par Denis Chamberland

Pour une 8è année consécutive, le plus important festival de l’environnement et de l’habitation saine aura lieu cet automne sur le site de la foire de Brome, dans les Cantons-de-l’Est. Les 21 et 22 septembre prochains, les chapiteaux de la foire Projet Écosphère accueilleront quelque 200 exposants issus notamment des domaines de l’habitation verte, des nouvelles technologies, de la mode, du design, des cosmétiques, de l’alimentation saine et des médecines alternatives.

Une trentaine de conférenciers de marque y sont attendus, dont le journaliste français Hervé Kempf, auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont Fin de l’Occident, Naissance du monde (2013) et Comment les riches détruisent la planète (2007).

Profitez-en pour visiter la maison KYO réalisée dans les plus hauts standards de conception d’habitations Saines, Écologiques à Haute Efficacité Énergétique (SEHEE) dans un processus fiable et garantie.

Visitez aussi l’espace mobile EM2 qui utilise le système Idékit et nous présente un concept des plus versatiles, que ce soit nomade ou sédentaire, les capsules EM2 s’emboîtent les unes aux autres, verticalement ou horizontalement.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle Édition Été2013 et du site internet Brome 2013, Projet Écosphère.

15 mars, 2013
Par Denis Chamberland

Le programme Éco-entrepreneurs, imaginé par Archibio et Écohabitation, prendra son envol en 2013. Cette nouvelle accréditation, appuyée par l’Association provinciale des constructeurs (APCHQ), est destinée aux entrepreneures généraux désireux d’obtenir une reconnaissance écologique. Elle vise à les outiller en termes de connaissances techniques en construction, rénovation et marketing écologiques.

Si les québécois semblent de mieux en mieux renseignés sur la construction écologique, les entrepreneurs généraux peinent encore à trouver des informations précises concernant les pratiques et les matériaux verts.

Le programme Éco-entrepreneurs propose une formation technique et commerciale accompagnée d’un cartable technique qui leur expliquera comment valoriser leur savoir-faire écologique auprès de leurs clients.

Le partenaire principal d’Éco-entrepreneurs est le Fonds d’action québécois pour le développement durable, et son partenaire financier, le gouvernement du Québec.

En juin 2012, ce projet initialement appelé La Ruche des entrepreneurs a valu à Archibio le troisième prix du concours Le Génie de l’économie sociale, organisé par le Fonds de développement Emploi-Montréal.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Automne 2012

13 avril, 2012
Par Denis Chamberland

Deux scientifiques de renommée internationale, l’astrophysicien Hubert Reeves et le généticien David Suzuki, seront les conférenciers vedettes de la première édition du Salon Projet ÉCOSPHÈRE Montréal. Organisée en collaboration avec la Maison du 21è siècle et Écohabitation, cette Foire de l’environnement et de l’habitation saine aura lieu au Technopôle Angus les 19 et 20 mai prochains. 

Fort des succès de la même Foire tenue annuellement à Brome, dans les Cantons-de-l’Est (8500 visiteurs en deux jours en 2011, ce qui serait un record québécois pour un évènement environnemental), le Groupe ÉCOSPHÈRE s’attend à recevoir quelque 20 000 visiteurs à Montréal. 

Chaque année depuis 2006, le promoteur Éric Ferland et son équipe impressionnent par la grande qualité des exposants qu’ils réunissent et des conférences et autres évènements culturels qu’ils organisent. C’est un rendez-vous environnemental grand public incontournable: on y rencontre des représentants d’entreprises, d’organismes gouvernementaux et communautaires, des collèges et d’universités ainsi que des agriculteurs biologiques, des praticiens en médecines complémentaires et des spécialistes de la mode et du design écologiques.

Pour plus de détails, visitez le site projetecosphere.org qui propose notamment des infolettres et le nouveau répertoire d’entreprises vertes REVE

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Hiver 2012

23 janvier, 2012
Par Yves Carignan

Comme vous avez pu le constater sur le site internet de Dessins Drummond, nous avons décidé de mettre en place un séminaire axé sur la préparation de nos éventuels clients à leur projet de construction ou de rénovation.  Ces séminaires se déplacent de région en région au cours de l’année 2012 et nous avons un objectif d’effectuer 20 présentations cette année.

En tant que « Président qui aime bien être en contact avec la clientèle de son entreprise », je me ferai un plaisir de présenter ces séminaires avec l’aide des dirigeants et employés de chacune de nos agences régionales.

Lors de ces séminaires, nous expliquons aux participants comment bien préparer leur projet afin de diminuer le stress inutile, diminuer les frais et augmenter votre plaisir à réaliser votre rêve.  Nous présentons quelques trucs et aspects à vérifier et nous répondons à toutes les questions.  Le temps de présentation varie entre 1h30 et 2h00,dépendamment des questions de l’auditoire.

Si vous avez un projet de construction ou de rénovation et désirez bien le démarrer, vous êtes notre participant ciblé!

DRUMMONDVILLE:
Ce séminaire a eu lieu en novembre dernier et notre première expérience fut très concluante; plus de 80 personnes étaient sur place et la proportion du profil de la clientèle était comme suit:  60% construction neuve et 40% rénovation. Il faut préciser que cette région connaît toujours un bel essor économique et que les projets de développements sont nombreux.

Nous avons eu une présentation d’environ 90 minutes et plusieurs personnes de l’auditoire sont demeurés sur place pour des questions précises reliées à leur projet.  Ce fut très enrichissant pour moi d’être en contact avec la clientèle de cette façon et l’expérience est à répéter, assurément!

QUÉBEC:
Mardi dernier, malgré un temps d’hiver peu invitant, les participants de Québec ont bravé cette tempête et sont venus en grand nombre nous rencontrer. Environ 75 personnes étaient sur place et quelques 15 personnes supplémentaires n’ont malheureusement pu se déplacer à cause du temps.  Pas grave, je retournerai dans votre belle ville sous peu! 

L’auditoire était en majoité composé de couples autour de la cinquantaine et quelques premiers et deuxième acheteurs étaient également sur place.  50% désirait construire et 50% rénover.  Nous avons quelques questions précises sur la construction de maison  »verte » ou maison écologique ou maisons autonomes énergétiquement ou encore la maison à énergie ZÉRO!  Un jour, nous aurons une seule appelation pour ce type de maisons!

Les gens de Québec songent également à leur vieux jours et quelques participants désirent construire leur maison dans un but d’y demeurer le plus longtemps possible;  ce désir nécessite une bonne planification comme l’intégration de passages élargis, de portes élargies ainsi que de pièces plus grandes permettant l’utilisation de marchettes ou de fauteuil roulant!  En matière de planification, on ne peut demander mieux et nos experts adorent ce type de défi!

PROCHAINS SÉMINAIRES:
Dès demain, mardi le 24 janvier, je serai à l’Hôtel Urbania de Trois-Rivières pour la présentation de notre 3e séminaire.  Pour notre éventuel passage dans votre région, surveillez la section dédiée aux séminaires sur notre site internet ou proposez-nous de visiter votre ville/région !  Si nous avons des inscriptions en avance, cela peut nous indiquer un intérêt plus marqué et visiter votre région en priorité.  Pour l’instant, voici la liste des prochains:

  • St-Hyacinthe, le 8 février à l’Hôtel des Seigneurs
  • Brossard, le 20 Mars à l’Hôtel Alt du Quartier 10-30

Dès la semaine prochaine, une dizaine de dates s’ajouteront!  Nous vous en parlerons sûrement mais visiter notre site pour un suivi complet!

Au plaisir de vous rencontrer!

5 janvier, 2011
Par Yves Carignan

Peu importe l’avénement des technologies de l’information et des médias sociaux, le consommateur est toujours friand des salons d’habitation et différents Expo habitat qui lui sont offerts.  Cette forme de marketing lui permet de rencontrer les manufacturiers, connaître les nouveautés dans le secteur de la construction neuve et de la rénovation et de se faire une idées des produits et services qu’il consommera au cours de son projet.

Dessins Drummond n’échappe pas à cet outil marketing que sont les salons et nous seront présents dans plusieurs de ceux-ci, tant dans les grands Centres qu’en région.  Je vous soumets la liste des salons d’habitation auxquels nous participeront, par ordre de date, et vous invite à venir rencontrer le personnel de nos Agences afin de discuter avec eux de leurs projets:

Expo Habitat de l’Estrie, du 3 au 6 février 2011, Centre de Foire de Sherbrooke

Salon Chalet et Maison de Campagne, du 10 au 13 Février, Place Bonaventure à Montréal

Expo Habitat de Québec, du 16 au 20 février, Centre de Foire Expo-Cité de Québec

Salon Habitat Ville et Banlieue, du 24 au 27 février, Place Bonaventure à Montréal

Expo Habitat Mauricie, du 10 au 13 Mars, Parc de l’Exposition, Trois-Rivières

Salon Habitation de Granby et Région, du 10 au 13 Mars, Complexe Sportif InterPlus, Granby (pas de site internet disponible)

Expo Habitat Rimouski, du 18 au 20 Mars, Centre de Congrès de Rimouski

Salon Habitation Lanaudière, du 1er au 3 avril, Aréna de Repentigny

Salon Habitation Kinsmen, du 1er au 3 avril, Pavillon Agri-Sports du Colisée Desjardins, Victoriaville

Quel que soit votre projet résidentiel, il nous fera plaisir de discuter avec vous et n’hésitez pas à commenter ces salons sur notre blogue !

Consultez le lien des Salons d’Habitation de Dessins Drummond pour plus de détails.

Bonne construction, Bonne Rénovation !

14 décembre, 2010
Par Marie-France Roger

Le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) vise à ce que d’ici 2015, au moins 10 % des maisons neuves obtiennent la certification LEED (Canada pour les habitations (LEED-h). C’est la proportion actuelle des maisons unifamiliales certifiées Novoclimat par l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec.

La certification LEED complète bien le programme Novoclimat pour favoriser la construction de maisons éconergétiques.

Or, le système LEED-h va plus loin que les exigences du programme Novoclimat en matière d’efficacité énergétique, de qualité de l’air intérieur et d’économie d’eau, en plus d’évaluer cinq autres grandes catégories de performance en bâtiment durable. Son rigoureux processus d’évaluation et d’inspection indépendantes permet d’accorder à la maison une attestation officielle – certifiée argent, or ou platine – selon le nombre de points accumulés (jusqu’à un maximum de 136) dans huit catégories de performance écologique.

Il exige notamment que l’entrepreneur élabore et signe un plan de gestion de la durabilité du bâtiment, que l’aménagement extérieur protège le site contre l’érosion, qu’on utilise des appareils qui économisent l’eau, que l’on maximise l’efficacité énergétique, que l’on réduise et gère les rebuts de construction, que l’on puisse ventiler sous la dalle pour prévenir l’infiltration de radon cancérogène, que l’on sensibilise et forme les propriétaires quant au fonctionnement et à l’entretien des systèmes ainsi que des équipements de la maison. Et parmi les options qu’il préconise, il y a la préservation des arbres et des sols arables ainsi que l’achat de matériaux locaux, recyclés ou récupérés, et la réduction de la taille de la maison.

Mariage LEED et Novoclimat

Au Québec, c’est l’entreprise Écohabitation qui offre la certification LEED-h. Lors d’un récent Sommet de l’écoconstruction, son directeur et chroniqueur, Emmanuel Cosgrove, a fait valoir que la certification LEED-h complète celle du programme Novoclimat. En plus d’être le seul processus d’accompagnement et de certification pour les autoconstructeurs verts, LEED-h encadre sérieusement les entrepreneurs.

«L’évaluation préliminaire du projet décèle les failles potentielles qui peuvent ainsi être corrigées au stade de la conception et servir de modèle aux chantiers suivants», explique M. Cosgrove. Cela permet de prévenir des défauts fréquemment constatés dans les maisons ordinaires – sous-sol humide et moisissures, drain français bloqué, courants d’air et inconfort, toiture qui coule, surchauffe estivale, etc.

Surcoûts rentabilisés

Financièrement parlant, jumeler les certifications LEED-h et Novoclimat est avantageux. D’abord, la subvention typique pour une maison certifiée Novoclimat est de 2 000 $. Cela couvre en tout ou en partie les frais de certification d’une maison LEED. «Une habitation LEED n’a pas besoin de coûter plus cher, explique le directeur du développement d’Écohabitation, Andrew Gellert. La réalité est qu’aujourd’hui, on peut devenir propriétaire d’une maison unifamiliale usinée accréditée LEED-h pour aussi peu que 170 000 $.»

«Les frais d’évaluation, d’inspection et de certification, qui varient entre 750 $ et 3 500 $, selon le nombre et les spécificités des unités accréditées, équivalent à environ 2 % de la valeur d’une maison neuve au Québec. Un bon placement compte tenu des économies en consommation d’énergie (de 25 à 70 %) et d’eau, ainsi qu’une valeur de revente moyenne de 10 % supérieure aux maisons classiques comparables, selon l’expérience américaine», ajoute-t-il.

De plus, le processus intégré de conception, d’encadrement professionnel et d’inspections indépendantes des chantiers fait éviter des erreurs potentiellement très coûteuses. «Tout cela assure une qualité et une durabilité de construction qui vont bien au-delà de celles des maisons ordinaires», conclut M. Gellert.  Lire l’article original sur le site de Journal Habitation.

28 octobre, 2010
Par Yves Carignan

Si vous envisagez d’avoir un bébé et que vous souhaitez qu’il soit en santé même si vous travaillez dans un environnement de travail malsain, l’idéal est de le concevoir durant vos vacances et d’obtenir un retrait préventif pour le couver dans une maison saine!

Selon Santé Canada, 8,5 % des couples canadiens étaient infertiles en 1993 (des données plus récentes seront disponibles cet automne mais en Angleterre le taux actuel frôle les 15 %). De nombreux facteurs peuvent expliquer la situation, dont le stress et l’exposition à la pollution chimique. De plus, plusieurs études sérieuses révèlent que la surexposition aux champs électromagnétiques (CEM) augmente notamment les risques d’infertilité, de fausses couches, de malformations congénitales et de maladies infantiles.

Cliquez sur ce lien pour lire la suite de cette article…

14 mai, 2010
Par Denis Chamberland

Conçue dans une pensée écologique semblable à celle du modèle 3950 et dans le but d’offrir une alternative davantage accessible au point de vue budgétaire, cette maison propose un aménagement intérieur fort bien pensé ainsi qu’une façade arrière abondamment fenêtrée et devant être orientée vers le sud pour une action solaire passive suffisamment efficace.

Pour en savoir davantage…

10 mars, 2010
Par Yves Carignan
 
Conception de plans exclusifs

Cette semaine, j’ai reçu ce commentaire dans la section « Parlez au président – adressez-lui vos commentaires« :

« Bonjour, Je viens d’acheter votre revue 150 plans de maisons printemps 2010. La revue elle est très belle 10 sur 10. Sauf la photo à la page 127 (photo ci-haut), la grosse cabane de riche. Quelle horreur ! Une grosse cabane avec un patio de bois installé au dessus du lac probablement 30′ à 40 ‘par dessus l’eau… Et en plus aux endroits ou il n’a pas ces horribles planches de bois traité au produit chimique ils ont fabriqués des murets de pierre pour être bien certain qu’il ne reste plus aucune plage naturel…Ou est la végétation naturel qui agis comme filtres de ce plan d’eau ??? Il manque juste un beau garage pour son bateau au dessus de l’eau…. Votre gros bonnet est assez intelligent pour réussir sa carrière professionnel ou peut être en affaire, mais trop épais pour garder le lac en santé ! Nos lac au Québec sont remplis de ses idiots à gros budget….J’espère que la prochaine fois vous allez y pensé avant de mettre des photos aussi poche dans vos revues.

Un lecteur qui n’aime pas les algues bleus

Mario Grégoire »

Et vlan !  Pour ma part, c’est la première fois que je recevais un commentaire négatif sur cette réalisation qui en fait rêver plus qu’elle n’en dégoûte !  Cependant, en regardant l’image de cette maison et en prenant pour acquis qu’elle fut construite il y a près de 10 ans, nous devons constater que les problèmes d’algues bleues ne faisaient pas la une dans nos médias à cette époque !  Je dois aussi avouer que j’habiterais cette « horreur », comme vous le dites, n’importe quand !!  ;o) 

Je ne peux qu’être d’accord avec M. Grégoire sur certains points:  l’aménagement des berges de façon écologique est un sujet bien d’actualité depuis quelques années et nous collaborons avec la clientèle à ce sujet.  Comme je le dis souvent, nous ne pouvons être contre la vertu et nous ne sommes pas paysagistes non plus.

Là où j’ai un problème, et j’en ai déjà parlé dans un billet précédent, c’est l’agressivité et le ton accusateur avec lequel les « pro-environnements » frappent lorsque quelque chose ne cadrent pas avec leur vision;  si on ne pense pas comme eux, nous sommes tous des imbéciles !…  Je peux accepter le point que notre client aurait pu modifier son aménagement (c’est peut-être déjà fait au moment où j’écris ce billet) mais, à ce que je sache, il a obtenu un permis de construction et respectait les règlementations de l’époque.   Croyez-vous vraiment que des citoyens vivant sur le bord de l’eau se foutent de la santé dudit plan d’eau ?!  Voyons donc !  Le manque d’information est bien plus souvent la cause des constructions polluantes que le manque de volonté.

J’ai un ami qui a une magnifique maison sur un plan d’eau et qui a investi plus de 30 000$ pour refaire l’aménagement de ses rives afin de donner une chance au lac.  Il l’a fait une fois qu’il a eu l’information.  Oui, il est riche mais conscient !  Il y a de plus petites maisons à côté de chez lui qui n’ont toujours pas défait leur muret de béton qui borde leur rive…  et ces gens ne sont pas riches !…

Je sens toujours une forme de « jalousie québécoise » lorsque les gens parlent de « grosses cabanes de riches » !…  Il y a une proportion de notre société qui envie les autres et qui dénigre ce qu’ils font et ça m’attriste…  Pourquoi ne parlez-vous jamais des petites maisons qui n’ont pas encore un champs d’épuration convenable ?…  Je vois aussi souvent des gens à revenus moyens se foutre de l’environnement que des gens mieux nantis.  Je trouve le lien « riche-pollueur » trop facile et jaloux.  Des inconscients, il y en a dans toutes les couches de la société.

Sachez que notre rôle, comme me l’a dit le directeur de notre agence de Trois-Rivières qui a réalisé ce projet avec notre client (qui est dentiste et non un  méchant homme d’affaires …) est de répondre aux exigences du client et non de lui faire la morale.  Nous les guidons mais comme c’est lui qui paie, nous réalisons ce qu’il désire.  Ce client avait un droit acquis et nous avons reconstruit au même endroit tout en respectant les lois et règles de l’époque.

Voilà !…  Mais qui ne prendrais pas cette maison ?!…

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-nous sur...

Facebook
Twitter

Vous naviguez actuellement dans les archives de la catégorie Maison Verte.

Catégories

Blogoliste

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930