Accueil
construire
... votre monde!
 

Archive de la catégorie 'Fondations'

16 janvier, 2014
Par Yves Carignan

Lorsque la famille s’agrandit ou lorsque vos enfants ne désirent plus cohabiter dans la même chambre, la construction d’une chambre au sous-sol est souvent la solution la plus efficace et économique.  Pour se faire, il y a quelques éléments à considérer:

Fenêtre de la chambre:
Afin de respecter le Code National du Bâtiment ainsi que les normes de construction provinciales et municipales, une chambre de sous-sol doit absolument comporter une fenêtre afin de favoriser l’évacuation de la personne en cas d’urgence (incendie).  Cette fenêtre doit par contre être d’une dimension précise afin de permettre à un pompier et son équipement de s’introduire dans la maison en cas de feu.

Panneau électrique:
Si la chambre est construite près d’un panneau électrique, vous devez vous assurer que le champs magnétique créé par ce même panneau ne vient pas nuire à la santé de l’occupant de cette chambre

État du plancher (dalle de béton):
Avant d’apposer un revêtement neuf, une inspection complète de votre plancher devrait être effectuée afin d’éviter des problèmes de sur-saturation d’eau et ainsi créer des excès d’humidité et de la moisissure.

Nous vous invitons à visualiser cette vidéo qui vous donnera toutes les indications concernant ces trois éléments mentionnés ci-haut.

Chambre sécuritaire au sous-sol – Capsule #1 Dessins Drummond from Dessins Drummond on Vimeo.

 

21 juin, 2013
Par Denis Chamberland

Dans un effort visant à contribuer à sa façon à l’amélioration de la qualité de construction au point de vue des aspects énergétiques, écologiques, économiques et ergonomiques, Dessins Drummond propose une approche constructive avec l’élaboration de plans de maisons neuves et chalets auxquels se greffe une somme d’informations fort pertinentes pour l’obtention d’une maison ou d’un chalet d’Environnement Supérieur.

Retrouvez donc, pour ce 2939-ES, un plan d’implantation précisant l’orientation optimale visant à atténuer les chauds rayons de soleil en été et à profiter de ceux-ci en hiver dans une approche solaire passive vous permettant de bénéficier au maximum de la vue panoramique s’offrant à vous. Découvrez les bonnes façons de construire en utilisant des matériaux recyclés ou en récupérant un maximum de matériaux et ce, en vous assurant l’apport d’un entrepreneur qualifié. Optez pour les bonnes façons d’aménager votre terrain comme spécifiées sur les plans et afin de profiter à la fois des eaux de pluie, de l’ombre de certains arbres ou de l’effet coupe-vent d’autres arbres.

Assurez-vous d’une construction saine avec l’usage de matériaux dégageant un minimum de COV (composés organiques volatils) et l’installation de bons appareils assurant la qualité de l’air intérieur ainsi qu’une bonne gestion du taux d’humidité.

Réalisez des économies d’énergie en construisant sur des fondations adéquates, en optant pour des appareils électriques certifiés et en choisissant de l’éclairage approprié. Limitez votre consommation en eau avec l’usage d’appareils et de robinetterie certifiés et en optant pour des appareils performants comme un chauffe-eau sur demande.

Dans le but de vous permettre de bien vieillir avec votre maison, ce plan 2939-ES fut conçu afin que vous viviez au quotidien sur un même plancher. Ainsi, au rez-de-chaussée, appréciez un vestibule à l’entrée avant, une cuisine-dînette avec îlot amovible, une salle à manger jumelée à une salle de séjour avec plafond cathédrale et espace pour un poêle ou foyer. Sans oublier une suite des maîtres avec salle de bain privée et un coin laveuse-sécheuse tout près.

Ici, le concepteur va encore plus loin avec un corridor à 4pi de largeur et un escalier linéaire permettant d’une part de circuler en fauteuil roulant et, d’autre part, d’accéder aux autres planchers via un élévateur fixé à l’escalier. À noter que la salle de bain des maîtres peut être modifiée afin de la rendre sécuritaire pour les gens vivant avec une mobilité réduite.

Découvrez le 3240-ES, conçu tout à fait dans une même pensée, et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !

 

15 février, 2013
Par Denis Chamberland

Subventions Rénoclimat : une aide financière augmentée pour l’isolation, les VRC, les thermopompes et la géothermie
En décembre 2012, le gouvernement du Québec a augmenté les subventions du programme Rénoclimat visant l’amélioration de l’efficacité énergétique des maisons existantes. Certaines aide-financières ont été majorées d’environ 60%.

Rénoclimat offre maintenant un remboursement de
 :
490$ pour l’installation ou le remplacement d’un échangeur d’air VRC homologué par le Home Ventilating Institute
650$ pour l’installation ou le remplacement complet d’une thermopompe à air pour chauffage et climatisation homologuée Energy Star
2115$ pour l’installation ou le remplacement d’un système de géothermie complet (énergie puisée dans le sol ou dans les eaux souterraines) conforme à la norme CAN/CSA-C448 et certifié par la Coalition canadienne de l’énergie géothermique. Celle-ci s’ajoute d’ailleurs à la subvention d’Hydro-Québec de 6375$ pour maisons existantes et pour un total de 8490$

Une évaluation pour environ 50$
Le programme prévoit maintenant un remboursement de 100$ des frais d’évaluation de l’efficacité énergétique de la maison qui coûte autour de 150$. Donc, pour 50$, le propriétaire a droit à une analyse exhaustive qui incluse deux tests d’infiltrométrie soit un avant les travaux et l’autre après.

La démarche Rénoclimat en 5 points
1.
Une visite d’un évaluateur accrédité par le programme Rénoclimat
2. Une évaluation énergétique de votre habitation avec test d’infiltrométrie déterminant la cote Énerguide avant les travaux
3. Un rapport d’évaluation indiquant les rénovations qui peuvent améliorer le rendement énergétique de la maison
4. Une évaluation énergétique avec test d’infiltrométrie déterminant la cote Énerguide après les travaux
5. L’établissement de votre aide financière attribuée selon la nature des travaux réalisés et leur efficacité

Pour l’avoir vécu, il y a de cela quelques années, je peux vous dire qu’à chaque point additionnel obtenu sur votre cote Énerguide vous recevrez un montant d’environ 100$ par point. Dans mon cas, comme ma cote Énerguide est passée de 71 à 79 et que ce fut un gain de 8 points, j’ai reçu 800$ en subvention pour l’isolation des fondations de mon sous-sol à l’uréthane soya avec enduit cimentaire ignifuge.

Le montant de la subvention est maintenant attribué selon plusieurs grilles
 :
Des montants fixes
Des montants proportionnels à l’ampleur des travaux
Des montants variant selon l’efficacité des travaux réalisés

Toujours question subvention et au point de vue performance, vous recevrez :
Pour l’atteinte du taux de changement d’air à l’heure, tel qu’il est recommandé dans le rapport d’évaluation, un montant de 245$
Pour un dépassement de 10% du taux de changement d’air à l’heure, tel qu’il est recommandé dans le rapport d’évaluation, 365$
Pour un dépassement de 20% du taux de changement d’air à l’heure, tel qu’il est recommandé dans le rapport d’évaluation, 490$

Admissibilité des travaux
Plusieurs conditions doivent être remplies pour être admissible au programme Rénoclimat dont :
L’homologation Energy Star pour les thermompompes
La certification CSA-C448 pour les systèmes géothermiques
Faire appel à un conseiller accrédité AVANT de débuter les travaux de rénovation
La maison doit être construite et habitée depuis au minimum douze mois avant l’inscription au programme, être habitable à l’année et reposer sur des fondations permanentes
La maison doit avoir au plus trois étages hors sol et une superficie maximale d’au plus 600 mètres carrés avec vocation résidentielle à plus de 50% de la superficie totale de plancher

Pour plus d’informations, voir Cadre normatif du programme Rénoclimat

Tiré en grande partie du Guide Perrier

 

4 mai, 2012
Par Yves Carignan

Lors des séminaires sur la construction et la rénovation que nous donnons gratuitement à travers le Québec, nous parlons, bien entendu, de l’importance de bien préparer son projet et de prendre le temps de bien analyser ses besoins ainsi que le plan de maison qui vous attire.  Si des modifications sont nécessaires, aussi mineures soient-elles, il est important de les faire préciser sur le plan afin d’éviter les mauvaises surprises.  En voici un exemple d’un client de notre agence de Lavaltrie:

« Bonjour, Suite a un erreur de mon contracteur, sur le plan 3820. Les dimensions du Garage Normale sont de 12×24. Hors.. moi j’avais demander un garage de 13×26. Quel est le « Cout/Credit » que je peux demander a mon contracteur… Le Solage a été Coulé hier avec l’erreur… Donc, impossible de modifier le solage, car la maison est au maximum avec le terrain voisin. Merci Beaucoup! »

Le pauvre client se retrouve dans une situation où il n’a pas fait modifier son plan selon ses besoins en pensant pouvoir sauver des frais et ainsi effectuer le changement sur le chantier…  Un simple oubli, un manque de communication ou, comme dans ce cas-ci, une mauvaise compréhension, font en sorte que votre niveau de stress et de frustration montera d’un cran!

Un investissement de 300$ dans son cas aurait pu lui sauver tout ce problème…  Nous aurions agarndi son garage et effectué tous les changements n.cessaires sur le plan, avant le début des travaux.

Si le client désire vraiment son garage à une dimension de 13×26, il doit casser la fondation existante et reprendre le tout…  Des frais de plus de 3000$, selon un calcul rapide de ma part…  sans compter les retards sur le chantier.

Lors de nos séminaire, je dis souvent que « un simple 1$ investi dans le service de modification de plans peut vous sauver facilement 50$ sur un chantier« , vous en avez ici un exemple concret.

Vous me direz que dans le cas de ce client, 1$ investi lui aurait sauver 10$ sur le chantier, et vous avez raison!…  Mais le chantier ne fait que commencez!  Imaginez si le client a fait fabriquer ses fermes de toit pour un garage de 13×26 et que ce dernier n’aura finalement que 12×24 !!!  On y ajoute quelques milliers de dollars encore!…

Nous sommes bien tristes pour ce client mais malheureusement, on apprend de nos erreurs…

 

2 mars, 2012
Par Denis Chamberland

Gratuit sur un chantier en voie de certification Novoclimat, comme mentionné dans le dernier numéro du magazine La Maison du 21è siècle, le test d’infiltrométrie peut aussi être commandé par des consommateurs prudents. À ceux-là, j’ajouterais ceux qui envisagent effectuer des travaux améliorant l’isolation et l’étanchéité de leur maison existante dans le cadre du programme Rénoclimat. D’ailleurs, une liste d’inspecteurs Novoclimat est disponible sur le site du ministère québécois des ressources naturelles et de la faune

« Il est possible de faire un tel essai dans une maison unifamiliale pour 300 $, plus taxes », explique le technologue en architecture Joël Legault, de la firme d’experts conseils Legault-Dubois, de La Prairie en Montérégie. « Ce service comprend le déplacement, le calcul du volume chauffé, l’essai d’infoltrométrie normalisé, la détection de fuites d’air et la remise d’un rapport d’essai. » 

En ce qui me concerne j’ai eu recours à ce service dans le cadre du programme Rénoclimat et j’étais particulièrement fier de voir ma maison sexagénaire passer d’une cote énerguide de 61 à une cote énerguide de 70 pour un gain de 9 points. Et comme au provincial la subvention  gravite autour de 100 $ du point gagné, cela m’a véritablement permis d’amortir les coûts rattachés à l’isolation des fondations de ma maison.

Pour en savoir davantage…

6 septembre, 2011
Par Yves Carignan

Le passage de la tempête Irène au dessus de la province de Québec aura laissé des traces et beaucoup d’eau !  Le dimanche 28 août 2011 fut sans doute une journée dédiée à télé tant pour vous que pour moi, à moins que vous ayez subi une panne d’électricité en plus !…

Lors de ce type de journée pluvieuse, si vous trouvez le temps long, profitez-en pour vous assurer que votre investissement ne fuit pas !…  C’est effectivement lors de ces journées où la pluie forte frappe votre maison par un angle inhabituel, où les vents mettront la solidité de vos revêtements extérieurs à l’épreuve que vous avez la chance d’inspecter visuellement votre maison.

Pendant la pluie, demeurez à l’intérieur et concentrez-vous sur vos murs de fondations, afin de vous assurer que vos drains fonctionnent bien.  Assurez-vous que vos fenêtres ne laissent pas entrer d’eau et que vos portes sont également bien étanches.

Sur les murs de fondation, inspecter chaque racoin à l’aide d’une lampe de poche afin de déceler la moindre trace d’eau.  Prenez des photos et procédez aux réparations au cours de la semaine.  Ne négligez jamais une infiltration d’eau car vous en paierez le prix un jour au l’autre.  Un ami agent immobilier me disait que les infiltrations d’eau sont les plus grandes causes de rappel et poursuites car elles peuvent nécessiter beaucoup d’investissements.  Agissez rapidement.

Regardez attentivement vos portes et fenêtres:  est-ce que l’eau s’infiltre ?  Si oui, encore ici, prenez des photos et tentez de vérifier la source de cette infiltration.  J’ai personnellement une porte qui laissait infiltrer de l’eau lors de cette fameuse tempête et, en filmant la scène pendant la pluie, j’ai pu montrer la preuve au vendeur qui n’avait pas d’autre choix que de me proposer la visite d’un technicien!…  Profitez-en pendant que vos produits sont sous garantie!  C’est comme un test extrême gratuit.

Une fois la tempête passée, allez faire un tour à l’extérieur:  vérifier le revêtement, la toiture, la piscine et tous les meubles et accessoires de votre terrain.  Ne négligez rien car si vos produits sont sous garantie (et qu’ils sont couverts pour ce type d’intempérie), il est important de communiquer avec le manufacturier ou l’installateur.

S’il y a des dégâts, contactez votre assureur et soyez patient!…  Vous n’êtes pas le seul à subir cette température et ses inconvénients matériels.

Prenez des photos !  Deux raisons font en sorte que vous devez photographier et/ou filmer ces anomalies:

  1. Ces éléments demeurent une preuve de problème et vous serviront a démontrer au fournisseur l’état du produit le lendemain. Comme ce type de température occasionne beaucoup d’appels de service, il se peut que votre demande attende une semaine! Si on parle d’infiltration d’eau et qu’il fait un beau soleil les jours suivants, les traces d’eau auront séché et la personne qui viendra inspecter ne pourra rien voir!
  2. Si le problème persiste lors d’une autre intempérie, vous aurez une preuve de plus pour que le mnanufacturier ou installateur fasse quelque chose avec votre problème.

Au moment où vous contacterez vos fournisseurs, plusieurs vous diront que c’est la panique et que tout le monde « capote » à cause de cette tempête !…  Ne vous laissez pas berner, surtout si vous êtes sous garantie.  Avec vos photos et votre appel, vous aurez au moins mis la puce à l’oreille de votre fournisseur et il ne pourra pas dire qu’il ne le savait pas.

Certaines infiltrations ou bris ne se produiront qu’une seule fois. Tant mieux!  Soyez cependant vigilants et vérifiez votre maison de manière approfondie pendant et après la tempête;  vous éviterez les surprises majeures plus tard.

Bon automne et souhaitons-nous du beau temps!…

12 juillet, 2011
Par Denis Chamberland

Suite à la mise en ligne du plan de maison La Richelieu, conçu pour les sinistrés du Richelieu à la recherche d’une solution pour leur nouvelle construction, j’ai réalisé quelques entrevues dont celle avec M. Louis Lacroix du FM 93 que je vous propose ici.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Voici le lien de téléchargement, si vous ne pouvez écouter l’extrait ci-haut.

8 juillet, 2011
Par Denis Chamberland

Afin d’offrir une solution concrète aux propriétaires de terrains situés en zone inondable, comme pour plusieurs sinistrés du Richelieu grandement éprouvés au printemps 2011 par les inondations, Dessins Drummond propose ce plan 3964, aussi nommé La Richelieu, en guise de maison à la fois sécurisante, pensée pour être inondée au rez-de-chaussée, accessible budgétairement parlant ( à partir de 149000$ ) et offrant une vue panoramique arrière comme tant prisée par les résidants riverains.

Pour en savoir davantage…

16 mai, 2011
Par Yves Carignan

En ces semaines où certains habitants du long de la rivière Richelieu vivent des jours d’enfer, il est difficile de ne pas penser à ce que ces sinistrés vivent et comment ils s’en sortiront.

Quel que soit le sinistre que vous vivez et qui endommage la structure de votre maison et ce, à différents niveaux, il est important de s’assurer de prendre quelques précautions afin de maintenir une valeur marchande de votre maison.  Vous ne pouvez peut-être pas contrôler les éléments de la nature mais, du moins, vous pouvez contrôler les résultats des travaux que vous devrez apporter à votre maison.

Le premier conseil que je donnerais aux sinistrés, même pendant la crue des eaux, est de prendre beaucoup de photos et de filmer leur maison au cours des prochains jours.  Au fur et à mesure que le niveau de l’eau diminue, continuez de photographier et de documenter ce sinistre.  Et pas seulement pour vos assurances, vous verrez!

Une fois les eaux retirées, vous procéderez à certains travaux:  Séchage de la fondation, retrait des matériaux imbibés, retrait des meubles inondées, traitement contre les moisissures et champignons, néfastes à la santé des occupants et à la structure de la maison.  Vous songerez peut-être même à déménager complètement la maison de son lieu actuel.

Tous ces travaux devraient être documentésde photos, de textes, de dates et de toute preuve démontrant que vous avez effectué les travaux et que votre maison est e bonne conditioné

Cette prudente stratégie vous servira énormément dans l’éventualité où vous voudrez vendre votre maison;  les futurs acheteurs se souviendront autant que vous de ces inondations et questionneront les travaux qui furent effectués afin de protéger leur futur investissement.  Il va sans dire que tout acheteur futur tentera de minimiser la valeur de votre maison dû à ces fameuses inondations…

Si vous documentez vos travaux et que le tout est supporté par des photos et vidéos, en plus des factures, le futur acheteur ne pourra jouer avec les malheureux événements dont vous avez été victimes et vous maintiendrez ainsi la valeur de votre maison.  Du moins, vous aurez une meilleure valeur que votre voisin qui n’a rien documenté !  Ce sera seulement sa parole qui prouvera que tout est en règle…  Évitez donc les problèmes et documentez !

Je parle par expérience car, ayant déjà été propriétaire d’une maison centenaire, cette dernière a connu un refoulement d’égoût au cours d’une ondée printanière.  Imaginez le contenu de vos égoûts sur votre plancher de sous-sol… 

Sans trop y penser, j’ai immédiatement photographié le résultat et j’ai contacté une entreprise de nettoyage après sinistre ainsi qu’une entreprise de vacuum afin de dégager l’égoût pluvial et l’égoût sanitaire.  Tout cela fut documenté.  Par la suite, des travaux furent effectués afin de changer la tuyauterie d’égoût et aussi pour favoriser l’écoulement de l’eau sous la dalle de béton car ces maisons n’avaient pas de drain français autour, comme cela est installé depuis 1950.  Tous ces travaux furent pris en photos.

Au moment de la vente, lorsque les questions d’infiltration d’eau sont survenues, notre agent d’immeuble avait toutes les factures et photos pour montrer au futur acheteur que toutes les mesures furent prises pour réparer le problème.  Cette initiative a fait en sorte de faciliter la vente et de ne pas avoir d’impact sur le prix de vente de notre maison.

Quel que soit le sinistre (eau, vent, feu, dégâts quelconques), documentez vos réparations. Ces petites initiatives pourront vous faire sauver gros en ces temps où vous avez l’impression que le ciel vous tombe sur la tête !

Bon courage !

4 mars, 2011
Par Denis Chamberland

Avez-vous lu les deux premiers billets à cet effet et visualisé les vidéos ?

Le résultat, suite à l’application d’un 2po d’uréthane Airmétic soya et d’un enduit cimentaire de .5po d’épaisseur, un sous-sol déjà plus confortable et l’espoir d’une diminution de la facture électrique dans le but de compenser, en partie, les augmentations de celle-ci et, bien entendu, de devenir un moins gros consommateur. Je ne vous apprend rien en vous disant que  d’autres indexations significatives des tarifs d’Hydro Québec sont à prévoir dans les années à venir. Donc, aussi bien y voir dès maintenant !

Côté subventions, et suite à une visite concluante des gens de EBC inc. j’ai vu ma cote énergétique passer de 61 à 70; cote que j’ai d’ailleurs affichée fièrement, et comme demandé par EBC, sur mon panneau électrique.

Bon, j’en conviens, ça fait un peu particulier comme finition intérieure ( voir vidéo ) mais pour le confort que ça procure et même pour le fait que tout ne serait pas à défaire en cas d’inondation, comme ce serait le cas pour des cloisons en bois avec laine minérale et gypse, je considère que ça vaut véritablement la peine.

Sans avoir à compléter quoi que ce soit ( les gens de EBC se chargeant de tout cela ) et environ six semaines plus tard, j’ai reçu un montant de 880$ de la part du gouvernement fédéral dont je n’attendais plus grand chose suite à l’annonce qu’il n’y avait plus d’argent dans les coffres mais comme j’étais déjà inscrit au programme, j’ai pu bénéficier de cette subvention.

Au provincial, il m’aura fallu environ 6 mois avant de recevoir un montant de tout près de 1200$ grâce au programme RénoClimat de l’Agence de l’efficacité énergétique, programme toujours en vigueur.

Donc, pour des travaux qui m’ont coûté 4200$, taxes incluses, j’en ai reçu 50% en subventions. Suite à cela, ma révision automnale de paiement mensuel d’électricité à Hydro Québec est passée de 225$ à 187$ par mois. De plus, les deux premiers rapports sur ma consommation d’électricité, visant les mois de septembre à décembre 2010,  me permettent d’envisager une autre baisse de mon paiement qui pourrait osciller autour de 165$ par mois dès l’automne 2011. Pas mal n’est-ce pas ?

Conclusion: en trois ans, j’aurai récupéré mon investissement.

À vous donc, propriétaires de maison quinquagénaire, de juger de la pertinence d’une isolation et d’une étanchéité plus importantes du sous-sol de votre maison!

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-nous sur...

Facebook
Twitter

Vous naviguez actuellement dans les archives de la catégorie Fondations.

Catégories

Blogoliste

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930