Accueil
construire
... votre monde!
 

Archive de la catégorie 'Écologiques'

20 décembre, 2013
Par Denis Chamberland

Un crédit d’impôt remboursable pour la réalisation de travaux de rénovation résidentielle écoresponsable est instauré sur une base temporaire.

Ce crédit d’impôt est destiné aux particuliers qui feront exécuter par un entrepreneur qualifié des travaux de rénovation écoresponsable à l’égard de leur lieu principal de résidence ou de leur chalet et ce, en vertu d’une entente conclue après le 7 octobre 2013 et avant le 1er novembre 2014.

Ce crédit d’impôt, qui sera d’un montant maximal de 10 000 $ par habitation admissible, correspondra à 20 % de la partie des dépenses admissibles d’un particulier qui excédera 2 500$.

Pour donner droit au crédit d’impôt, les travaux réalisés doivent avoir un impact positif sur le plan énergétique ou environnemental et les biens utilisés dans le cadre de ces travaux doivent répondre à des normes reconnues.

Ainsi, l’entrepreneur responsable des travaux devra attester que les biens répondent à ces normes reconnues. Pour ce faire, il devra remplir et signer le formulaire Attestation de conformité de biens à des normes écoresponsablesTP-1029.ER.A ) afin de le remettre à son client.

Les travaux admissibles vont de l’amélioration de l’isolation de la maison à la réalisation d’un toit vert ou l’installation de panneaux solaires photovoltaïques en passant par le remplacement du système de chauffage ou bien par celui des portes et fenêtres et pour bien d’autres encore.

Pour en savoir davantage et surtout pour consulter la liste complète des travaux de rénovation écoresponsable reconnus.

Tiré en majeure partie de Revenu Québec.

23 août, 2013
Par Denis Chamberland

L’accréditation ÉcoEntrepreneur, dont j’ai parlé dans un billet précédent ( Un premier ÉcoEntrepreneur certifié ) comble un vide alors que la deuxième mouture du programme gouvernemental Novoclimat se fait attendre. Elle propose aux entrepreneurs des gestes écologiques faciles et peu coûteux à poser, des outils de marketing écologique ainsi qu’une liste de matériaux et de produits sains et à faible impact environnemental.

« Plusieurs études américaines démontrent que le marché de l’immobilier s’est effondré dans les dernières années, sauf dans le marché des maison vertes. Nous aidons les entrepreneurs qui veulent continuer à se distinguer, mais qui peinent à suivre le rythme rapide du développement des produits, services et techniques écologiques, explique le directeur d’Archibio, Pascal Morel. Il est important de noter toutefois que l’accréditation ÉcoEntrepreneur ne veut pas se substituer aux certifications existantes, comme par exemple LEED, qui portent sur le bâtiment et non sur le professionnel. »

Mais justement, de plus en plus de Québécois, sans vouloir faire certifier leur maison, sont à la recherche d’entrepreneurs capables de répondre à leurs attentes dans les domaines de la construction et de la rénovation écologiques. Les ÉcoEntrepreneurs se distinguent des entrepreneurs conventionnels d’autres façons. Ils doivent :

1. Faires réaliser un test d’infiltrométrie pour valider l’étanchéité du bâtiment

2. Utiliser cinq catégories de produits locaux ou écologiques

3. Gérer de manière responsable les déchets de construction

4. Réduire au maximum le déboisement sur le site de la construction

5. Installer des toilettes, des robinets et des douches à faible débit

Ces efforts les distinguent, puisque la plupart ne sont pas obligatoires en vertu des Codes de construction.

Pour conserver leur certification, les ÉcoEntrepreneurs doivent également suivre un programme de formation continue et respecter un code d’éthique. Des audits sont réalisés sur les chantiers de manière aléatoire.

Pour en savoir davantage, ecoentrepreneur.ca 514 985-0004, poste 620

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Été2013

19 juillet, 2013
Par Denis Chamberland

La Maison du développement durable ( MDD ) est le premier bâtiment au Québec à recevoir la certification LEED Platine Nouvelle construction, la plus haute distinction possible dans le système de reconnaissance des bâtiments écologiques LEED géré par le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Inauguré en octobre 2011, l’immeuble montréalais de cinq étages abrite huit organisations engagées dans la promotion du développement durable, dont Amnistie internationale, Équiterre et Option consommateurs.

Cet été, la Maison propose une vingtaine d’activités publiques, dont des démonstrations culinaires et technologiques, des expositions artistiques, des concours et des visites guidées gratuites tous les vendredis, à 13h30 et à 17h30, jusqu’au 30 août.

La maison propose également un parcours autoguidé d’interprétation du bâtiment, réalisé par Équiterre, ainsi que des outils et références sur le développement durables.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Été 2013

5 juillet, 2013
Par Denis Chamberland

Pour une 8è année consécutive, le plus important festival de l’environnement et de l’habitation saine aura lieu cet automne sur le site de la foire de Brome, dans les Cantons-de-l’Est. Les 21 et 22 septembre prochains, les chapiteaux de la foire Projet Écosphère accueilleront quelque 200 exposants issus notamment des domaines de l’habitation verte, des nouvelles technologies, de la mode, du design, des cosmétiques, de l’alimentation saine et des médecines alternatives.

Une trentaine de conférenciers de marque y sont attendus, dont le journaliste français Hervé Kempf, auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont Fin de l’Occident, Naissance du monde (2013) et Comment les riches détruisent la planète (2007).

Profitez-en pour visiter la maison KYO réalisée dans les plus hauts standards de conception d’habitations Saines, Écologiques à Haute Efficacité Énergétique (SEHEE) dans un processus fiable et garantie.

Visitez aussi l’espace mobile EM2 qui utilise le système Idékit et nous présente un concept des plus versatiles, que ce soit nomade ou sédentaire, les capsules EM2 s’emboîtent les unes aux autres, verticalement ou horizontalement.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle Édition Été2013 et du site internet Brome 2013, Projet Écosphère.

7 juin, 2013
Par Denis Chamberland


Depuis 1983, l’organisme à but non lucratif Énergie solaire Québec (ESQ) s’est donné comme mission sociale la promotion des ressources énergétiques renouvelables et du développement durable pour sensibiliser les Québécois à un mode de vie plus écologique. ESQ organise diverses activités (cliniques pratiques, soupers conférences, excursions solaires, etc.) s’adressant au grand public pour qu’il puisse rencontrer divers intervenants dans les domaines de l’énergie et du bâtiment durables.

Depuis 1990, ESQ publie le Répertoire québécois des énergies renouvelables, bottin regroupant les principaux concepteurs et constructeurs d’habitas bioclimatiques ainsi que les nombreux distributeurs de systèmes d’énergies propres.

En 2013, alors que la préoccupation des citoyens au sujet des changements climatiques les incite à une plus grande implication sociale dans des organismes alternatifs, ESQ célèbre avec fierté son 30è anniversaire et demeure une référence québécoise dans le domaine des énergies renouvelables.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Printemps 2013

Découvrez 2 modèles de maison contemporaine, avec capteurs solaires, conçus par Dessins Drummond!

10 mai, 2013
Par Denis Chamberland

Le 4 avril passé a marqué le 10è anniversaire de l’entrée en vigueur du Code québécois de gestion des pesticides, une première en Amérique du Nord. L’Ontario et la Nouvelle-Écosse ont emboîté le pas à la Belle province, respectivement en 2009 et 2011. Or, l’Ontario va beaucoup plus loin que le Québec en interdisant l’usage et la vente de 96 ingrédients actifs de pesticides contre 20 seulement chez nous. Équiterre a donc demandé au gouvernement du Québec de suivre ce bel exemple.

Les ventes de pesticides ont diminué de 30% au Québec depuis l’entrée en vigueur du Code. Par contre, les professionnels de l’entretien de pelouse utilisent encore des produits de synthèse dont les effets sur l’environnement et la santé sont très controversés. C’est le cas notamment de l’Imidaclopride (Merit) pour tuer les vers blancs et le Dicamba pour détruire les « mauvaises herbes ». Il faut croire que les Québécois n’ont toujours pas accepté les pissenlits dans leurs pelouses !

Édith Smeesters, biologiste et auteure, se propose de mobiliser le grand public sur sa page Facebook (accessible via edithsmeesters.org) pour inverser cette tendance. Cette conférencière très recherchée a fondé la Coalition pour les alternatives aux pesticides et est porte-parole d’Équiterre en la matière. Son dernier livre, Guide du jardinage écologique, paraîtra ce printemps.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Printemps 2013

28 mars, 2013
Par Denis Chamberland

EcoBuildingStore.ca est une jeune entreprise montréalaise dédiée à la vente de matériaux de construction et de rénovation durables de grande qualité et vendus à prix abordable.

Il y a cinq ans, son propriétaire Serge Bouissou, ingénieur de formation dans sa France natale, lançait une entreprise de design et rénovation, Pure Organic Design, avec son associé Daniel Corbeil. « J’étais un simple propriétaire qui rénovait son vieux cottage du Plateau, raconte-t-il. J’ai trouvé extrêmement difficile de trouver des matériaux écologiques et d’avoir une discussion cohérente avec des gens sur comment réaliser une maison durable. Nous avons donc décidé de regrouper les grands produits de construction verte sous un même toit. »

Fruit de 18 mois de recherches approfondies, sa salle de montre (ouverte sur rendez-vous) et son site écobuildingstore.ca proposent : crépi d’argile américain et crépi de chaux français pour murs intérieurs et extérieurs, comptoirs de verre ou de papier recyclé, gypse recyclé, éclairage DEL (diodes électroluminescentes), panneaux et planchers de bois recyclé, certifiés FSC et de bambou, meubles écologiques, fenêtres à haute efficacité énergétique, peintures à la chaux, finis pour le bois ainsi qu’accessoires comme des tableaux en ardoise recyclés.

L’entreprise offre également des consultations gratuites à domicile sur les matériaux durables.

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Automne 2012

1 mars, 2013
Par Denis Chamberland

De quoi s’agit-il ?
La certification « Rénovation Écohabitation » est un outil gratuit qui représente les meilleures pratiques vertes à adopter lors d’une rénovation intérieure ou extérieure (cuisine, salle de bains, séjour, sous-sol, chambre ou revêtement extérieur). Cette certification concerne les habitations rénovées selon des critères précis.

C’est nouveau ?
Oui! La certification LEED concerne les maisons neuves alors que Réno-climat porte sur la rénovation énergétique. La certification Rénovation Écohabitation vise la rénovation en général : matériaux, santé, eau, énergie, gaz à effet de serre.

À qui s’adresse-t-elle ?
À toute personne qui projette une rénovation résidentielle : propriétaire, entrepreneur général, promoteur immobilier, artisan de la rénovation, etc.

A quoi sert-elle ?
À rénover selon des règles écologiques et rigoureuses, à bien vivre dans un univers sain et respectueux de l’environnement, et à bénéficier d’avantages financiers. Aussi, avoir recours aux bonnes pratiques, c’est bien, mais aller jusqu’à certifier une pièce de sa maison, c’est encore mieux… Ecohabitation propose donc une véritable certification qui atteste la qualité écologique de vos rénovations.

Une certification, pourquoi ?
Pour l’environnement, la valeur de revente de sa propriété, sa durabilité, son air intérieur plus sain, les nombreuses subventions possibles, et les assurances et hypothèques à des conditions avantageuses.

Pour en savoir davantage…

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Automne 2012

13 janvier, 2012
Par Denis Chamberland

 

Après la certification LEED pour l’aménagement des quartiers et l’initiative fédérale des collectivités EQuilibrium, de nombreuses activités québécoises suscitent de grands espoirs chez ceux qui rêvent de villes plus écologiques

Ainsi, le 18 novembre dernier, plus d’une centaine d’organisations – dont des municipalités – se sont engagées à participer à la réduction de la dépendance du Québec au pétrole, dont l’importation coûte plus de 17 milliards de dollars aux Québécois annuellement. Cet engagement découle du premier Forum québécois sur l’énergie organisé à Shawinigan par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (rncreq.org). 

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), quant à elle, vient de proposer un plan métropolitain d’aménagement et de développement qui vise enfin à limiter l’étalement urbain, qui favorise entre autres la consommation de pétrole. Tout en saluant cette initiative, 24 organismes et experts ont souhaité des objectifs plus ambitieux au plan final. Parmi ceux-ci : la création d’une ceinture verte, le frein au développement routier, le financement du développement des transports collectifs et la protection intégrale de la zone agricole jusqu’en 2031.

En novembre également, l’organisme montréalais ecohabitation.com qui certifie les habitations LEED, lançait le service Quartiers Écohabitation. « L’organisme élargit ainsi son champ d’action en accompagnant les municipalités, les promoteurs et les municipalités régionales de comté qui veulent développer des quartiers plus denses, plus végétalisés, bien dotés en commerces et en services afin de limiter l’utilisation de la voiture. » 

Enfin, un organisme de Québec, Vivre en Ville, lançait cette année le site sagacite.org pour favoriser la diffusion d’information et la mobilisation des citoyens et des décideurs en matière d’urbanisme durable en vue de faire face aux changements climatiques. On y aborde des sujets-clés comme les quartiers moins dépendants de l’automobile, la taille et la qualité des bâtiments, l’ombrage, les sols perméables, etc. 

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Hiver 2012

20 mai, 2011
Par Denis Chamberland

 

Alliant savoir-faire artisanal et volonté écologique, Madera Eco Meubles propose des services de décapage et de finition écologiques qui permettent de mettre en valeur votre patrimoine intérieur.

L’entreprise revalorise, à des prix concurrentiels, meubles, moulures ou escaliers de bois à l’aide de divers décapants écologiques et des huiles de finition naturelles de marque Livos, importées d’Allemagne, « Si nous voulons vivre dans une maison saine, nous devons éliminer tous les polluants qui nous entourent », relate la propriétaire de l’entreprise, Pamela Vergara.

« Combien de couches de peinture recouvrent nos meubles, nos boiseries et nos portes? Autrefois, les peintures contenaient des quantités élevées de plomb. Comme de plus en plus d’enfants et d’adultes souffrent d’allergies ou de d’autres maux inexpliqués, il est préférable d’éliminer tout risque de contamination atmosphérique. Notre entreprise s’est donnée pour mission de sensibiliser les consommateurs à l’importance de vivre dans un environnement sain, et de revaloriser leur cadre de vie grâce à notre expertise et à notre savoir-faire. »

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Hiver 2011

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-nous sur...

Facebook
Twitter

Vous naviguez actuellement dans les archives de la catégorie Écologiques.

Catégories

Blogoliste

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930