Accueil
construire
... votre monde!
 

Archive de la catégorie 'Achat'

4 octobre, 2013
Par Denis Chamberland

Avis aux intéressés !

Depuis le 30 août 2012, le nouveau Code de construction du Québec ( partie 11, Efficacité énergétique ) exige que les portes, les fenêtres et lanterneaux installés dans une maison neuve ou agrandie aient un meilleur rendement énergétique qu’autrefois. Par exemple, les fenêtres doivent désormais comprendre des vitrages à faible émissivité séparés par un gaz isolant.

Nouveauté importante, le Code limite désormais la superficie totale des ouvertures ( portes, fenêtres et lanterneaux ) à 30% de la superficie totale des murs hors sol d’une maison neuve ou agrandie de plus de 108pi2 ( 10m2 ). Pour un tel agrandissement, souvent apparenté à un solarium, la performance énergétique doit être plus élevée que dans une maison neuve et le vitrage triple avec gaz isolant devient quasiment incontournable.

Avis aux intéressés, il en va de même pour une maison dont les ouvertures dépassent le 30% permis. Comme le code exige que la performance énergétique soit encore plus élevée, le verre triple devient une fois de plus incontournable avec un surcoût envisageable de 15%. Sans oublier, avec cette nouvelle tendance des fenêtres et portes noires, un autre surcoût d’environ 25% à prévoir à votre budget.

Tiré en majeure partie du magazine La Maison du 21è siècle, Édition Été2013

13 juin, 2013
Par Jennifer Larocque

Un coup de tête vous prend de relooker votre bercail? Voici quelques trucs et astuces à suivre afin d’éviter de faire des erreurs en déco lorsque vous redécorez votre chez-vous.

1. Tenez vous loin des tapis trop petits !

2. Ne pas négliger la tête de lit…

3. Emménagez avant de choisir le mobilier

4. N’achetez rien si vous n’avez pas de coup de coeur, et saisissez les opportunités!

« La paresse peut paraître attrayante, mais le temps apporte la satisfaction. »

5. Limitez la quantité de petits accessoires décoratifs

6. Vous aimez le beige ? Regardez tous les tons de beige possibles…

Certains auront un effet vert, d’autre jaune ou rosée… et ça peut vraiment gâcher le look recherché! Et comme on dit souvent en déco: « ça coût pas plus cher de choisir la bonne couleur que la moins bonne ».  Il faut prendre le temps de regarder notre choix de couleurs à la lumière du jour, du soir, et surtout près des meubles afin de voir si les tons se coordonnent bien entre eux!  Un sofa beige/jaune adossé à un mur beige rose… on ne veut pas ça!

7. Mettre l’accent sur la porte d’entrée !

8. Évitez de peindre les moulures en blanc

9. Si désiré, regroupez votre collection d’objets, ne l’éparpillez pas !

10. Portez une attention particulière à la hauteur des cadres…

Vous êtes excités à l’idée d’un nouveau projet de décoration ou de rénovation? Pourquoi pas profiter de l’été pour planifier, relooker et décorer une nouvelle remise à votre goût ? Voici mes trois modèles de remises préférées… Les-aimez vous ?

Un extérieur tape-à-l’oeil

Un bel espace boni pour vous servir

680 pi² de rangement pour vous faciliter les choses

3 juin, 2013
Par Jennifer Larocque

En 2013, les luminaires ne servent plus juste à éclairer, mais aussi à donner du style à une pièce. Peu importe la pièce, chaque espace de la maison doit avoir son propre luminaire ou son propre lustre! Vous désirez redécorer une salle à manger ou un bureau sans trop de soucis ? Remplacer le/les luminaires de cette pièce amènera un grand changement dans son apparence… Voici 7 idées lumineuses que j’aime bien :

1. Décoration avec des pots Mason

Ces jolis petits pots Mason donnent tout un look à une cuisine ou salle à manger!  Pour un investissement minime, vous aurez une amgiance très tendance qui suscitera bien des compliments!

2. Des luminaires de style industriel

J’adore ces luminaires de style industriel, ils donnent un look chic, élégant et contemporain. Il offre un côté confortable et une lumière tranquille à la pièce!  Retrouvez plusieurs choix sur le site de Restoration Hardware, ils sont les maîtres du luminaire de type industriel!  Bon choix pour une maison contemporaine ou un maison urbaine!

3. Les luminaires de style chandelle.

Si vous désirez donner un look cottage, champêtre ou vieille église à votre pièce, un luminaire ressemblant à des chandelles sera l’accessoire parfait. Il  offre une lumière chaleureuse et réconfortante.  Très bon choix pour des maisons de styles artisanales ou maison de style craftsman.

4. Un luminaire rustique

Ce que j’aime des luminaires de style rustique, c’est qu’ils resterons toujours tendance peu importe l’époque (c’est mon humble avis et c’est ce que j’observe!).  De plus, on retrouve une panoplie de styles et textures alliant les métaux antiqués, le look « fonte noir » et souvent le bulbe de lumière (toujours blanc!) est exposé.

5. L’ampoule fait la décoration

L’ampoule décorative est le style de lumière le plus tendance en ce moment. Il donne un look simple, chic et propre à votre pièce en plus d’être très original. Je favoriserais la pose de ce genre de luminaire suspendu dans des coins en retrait tels que le coin lecture au salon ou bureau, la banquette dans la salle à manger, ou au dessus des tables de chevet à la place des traditionnelles lampes de chevet…

6. Des luminaires discrets et relaxants

Ce qui est plaisant de ces luminaires c’est qu’ils se fondent dans tous les décors et offrent une atmosphère détendue et calme, spécialement s’ils sont associés à des gradateurs de lumière permettant de contrôler la force de la lumière.  Ambiance romantique, souper en famille le dimanche, ces luminaires sauront, discrètement, créer le climat propice aux confidences!

7. L’incontournable lustre

Le lustre donnera une allure chic et somptueuse à votre pièce. Le type, la couleur et la grosseur du lustre que vous choisirez sera en fonction de l’ambiance recherchée dans votre pièce que se soit plus rustique, plus moderne, plus luxueux… à cet effet, j’adore le look chic et glamour d’un lustre scintillant installé à une pièce de style champêtre et monochrome. Les contrastes en déco sont très « in » en ce moment!

Vous cherchez encore plus de lumière ? Voici un joli plan de maison offrant un solarium, donc beaucoup de lumière naturelle : la maison du millénaire! Jetez un coup d’oeil à son résultat final, elle est incroyable!

Vous planifiez rénover votre maison pour avoir plus de lumière, donc nécessairement plus de fenêtres? Voici 195$ de rabais sur portes et des fenêtres!

Consultez notre galerie photos « ajout de solarium » pour avoir des idées!

28 mai, 2013
Par Jennifer Larocque

Définition de déménagement en cinq mots : 

dépenses, chaleur, fatigue, complications, pénible.

Ces cinq mots sont souvent les premiers qui nous viennent en tête lorsqu’on pense au mot DÉMÉNAGEMENT, sans compter les palpitations cardiaques et les maux de tête qui s’en suivent. Que diriez-vous si, cette fois-ci, votre déménagement se déroulait dans la sérénité et sans tracas? C’est possible en 10 étapes faciles!

*Avant tout, achetez des « post-it », une tonne de « post-it ».  Vous ne devez jamais en manquer. Les mémos sont indispensables pour se retrouver et pour ne rien oublier lors du déménagement.*

Premièrement, regroupez tous les meubles qui sont démontables. Numérotez chacune des pièces avec un crayon effaçable et collez les accessoires avec du ruban adhésif (clés, pièces mobiles, visses, etc.)…

Deuxièmement, prévoyez des housses pour tout ce qui est salissant : meubles, petits meubles, fauteuils, tableaux… Et prévoyez aussi des boîtes de cartons!

Troisièmement, estimez le poid de tout ce dont vous désirez déménager.

Quatrièmement, coller les fils de branchement sur les appareils ménagers.

Cinquièmement, fixer avec du ruban adhésif les cordons de branchements (s’il y en a) des meubles qui ne se démontent pas, au besoin.

Sixièmement, afin d’éviter les dégâts, n’oubliez pas de retirer les ampoules des lampes et des lustres qui déménageront avec vous!

Septièmement, lorsqu’il est temps de remplir les boîtes de carton, assurez-vous de mettre tous les objets les plus lourds au fond et d’emballer ce qui est fragile avec des linges à vaisselle, des papiers bulles ou des vêtements. Il est conseillé d’emballer la vaisselle dans des papiers journaux.

Huitièmement, indiquez sur chacunes des boîtes de carton son contenu et détaillez le plus possible.

Neuvièmement, il est toujours possible de louer des matériaux pour vous faciliter la tâche (camion, cable, carosse, échafaud)

Dixièmement, lors du chargement des véhicules, placez les boîtes les plus lourdes vers le fond (en vous fiant à l’étape trois). Ensuite, chargez les meubles les plus lourds en gardant une attention particulière pour ne pas déséquilibrer le véhicule. Terminez avec des objets qui serviront de rembourage.

Même si déménager peu avoir l’air effrayant, c’est un mal nécessaire qui vous permettra d’accéder à un meilleur confort!

Voici quelques rabais dont vous pourriez avoir besoin pour vos futurs projets :

Économisez 115$ sur un système de sécurité interactif

Économisez 401$ sur votre contruction neuve

Économisez 801$ sur votre nouvelle cuisine

Économisez 455$ sur des travaux paysager

 

 

 

15 janvier, 2013
Par Jennifer Larocque

Les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses, les demi-frères/demi-soeurs se comptent parmis des centaines de millions d’enfants dans le monde. Vivre en hamonie est un besoin primordiale pour une famille nouvellement reconstituée.

L’intérieur de la maison d’une famille recomposée, le partage de l’espace devient primordial. On laisse peu de place au hasard quand vient le temps de penser la composition des lieux. Dans les pièces de vie, il faut être tous ensemble puisqu’on lit, on parle, on écoute de la musique, on joue aux échecs, on fait des devoirs.  L’heure du repas doit réunir tout le monde: c’est indispensable pour resserrer les liens. Les enfants, eux, doivent disposer d’un espace commun afin qu’ils puissent se rapprocher. Pour le coucher; parfois, ce n’est pas possible que chaque enfant ait une chambre à lui seul, mais on peut déjouer le tout en leur proposant d’installer un rideau ou simplement délimiter avec les couleurs afin de créer une forme d’intimité.

 

Voici quelques plans de maison qui vous donneront des idées et à choisir selon vos besoins et vos moyens financiers. Dessins Drummond vous propose une collection de modèles de maisons avec organisation intérieure des pièces qui saura combler la famille reconstituée ou recomposée de notre époque, de même qu’aux familles nombreuses ou grosses familles comportant 3 enfants et plus. Les modèles de maisons & chalets sélectionnés vous proposent un ou plusieurs des critères suivants soit un plan de plancher avec 4, 5 et 6 chambres avec ou sans garage, un espace bureau ou coin ordinateur, une deuxième salle familiale ou salle de jeux, deux salles de bain complètes minimum, un sous-sol aménagé et plus encore.

UN CHALET SPACIEUX DE STYLE CRAFTSMAN

Pour les grosses familles, voici un plan de style champêtre (ou chalet) avec un buget approximatif de 400 000$. Ce plan est parfait pour réunir les deux familles dans un cadre enchanteur à la campagne, en bordure d’un plan d’eau ou sur une pente de ski!

Eh oui, ce sont bien 6 belles chambres que propose ce chalet dont 4 au sous-sol avec 2 salles de douche et 2 à l’étage partageant une salle de bain complète. Au rez-de-chaussée, un vaste secteur activités, entièrement ouvert et abondamment fenêtré sur l’arrière, fera assurément le bonheur des propriétaires qui bénéficieront ici d’une grande cuisine avec îlot-lunch central, d’une salle à manger pouvant accueillir aisément 12 convives et d’une confortable salle de séjour avec plafond cathédrale et foyer. Sans oublier une double entrée principale, dont une avec large garde-robe et l’autre via le rangement de ski avec accès direct à un espace séchoir et buanderie comme tant prisé par les amateurs de sports de glisse.

Ce chalet, c’est aussi une seconde salle de séjour ou salle de jeux au sous-sol, un rangement avec cadenas permettant la location et une grande terrasse extérieure couverte sous laquelle l’aménagement d’un spa fera assurément le bonheur de tous.

UN BUNGALOW DE STYLE EUROPÉEN

Vous êtes à la recherche d’un plan de maison original, lumineux et proposant 4 chambres avec un budget d’approximativement sous la barre des 200 000$? Jetez donc un œil à ce modèle. Sans être trop dispendieuse, et de format intéressant  pour terrain étroit, cette maison offre de l’espace pour réunir deux familles et n’en faire qu’une.

D’abord remarqué pour sa volumétrie extérieure peu commune et pour cette grande fenestration en coin, celui-ci l’est tout autant lorsqu’on y entre et que l’on constate l’ouverture des espaces tant à l’horizontale qu’à la verticale. On est d’ailleurs conquis par cette grande salle familiale qui, même si aménagée au sous-sol, se veut très lumineuse grâce à cette abondante fenestration en coin, fort chaleureuse avec la présence d’un foyer bien centré et très confortable par le nombre de places assises qu’elle propose.

Toujours au sous-sol, on apprécie deux chambres de 11’x 10’ chacune, une salle de douche, un espace buanderie et un duo atelier-rangement bien éclairé alors qu’au rez-de-chaussée, on retrouve un secteur cuisine/dînette/salle à manger tout en lumière ainsi qu’une salle de bain complète avec douche indépendante de format élargi et deux chambres de belles dimensions dont celle des maîtres avec garde-robe de type « walk-in » et foyer en coin envisageable dû à l’emplacement de la cheminée.

N’est-ce pas là un concept original plutôt attrayant ?

DU STYLE CONTEMPORAIN POUR UNE NOUVELLE FAMILLE


Avec un budget de plus ou moins 280 000$ pour une grande maison de style contemporain, celle-ci est la bonne! Dans la foulée des plans de style contemporain que propose Dessins Drummond, découvrez ce modèle à paliers pensé pour un terrain relativement étroit avec garage de bon format, secteur activités aménagé à l’arrière et quelques belles surprises dont cette terrasse arrière abritée su 19pi x 10pi.

À l’instar du plan 3407 dont il s’inspire (origine d’un plan de style européen), cette maison contemporaine suggère un rez-de-chaussée avec entrée confortable, garde-robe fort logeable et espace bureau tout près ainsi qu’un regroupement ouvert des cuisine/dînette/salle à manger et salle de séjour dont cette cuisine avec large îlot-lunch central et garde-manger walk-in et cette salle de séjour avec foyer et mobilier intégré en guise de commodités.

En plein cœur du rez-de-chaussée, on est agréablement surpris par un large puits d’escalier ouvert sur 2 étages et on remarque un espace toilette/buanderie aménagé sur le palier du garage et à seulement quatre marches du rez-de-chaussée. Puis, à neuf marches du rez-de-chaussée, on découvre une suite des maîtres des plus enviables avec garde-robe walk-in et salle de douche privée dotée d’une douche de 5pi x 4pi. À cela s’ajoute une deuxième salle de douche avec douche et toilette en cabine pour une salle d’eau entièrement dédiée aux enfants dont les chambres de bon format bénéficient chacune d’une garde-robe fort logeable. Un sous-sol aménageable complète finalement cette maison.

 Voici quelques autres plans de maison proposés pour familles élargies!

3 chambres, 165 000$

4 chambres, 180 000$

5 chambres, 205 000$

Maisons bi-génération

Maisons avec sous-sol bachelor (appartement)

 

18 juillet, 2012
Par Deb Villeneuve

Afin de réduire la dette des canadiens, le ministre fédéral des finances Jim Flaherty a fait des changements qui affecteront les individus qui ont des hypothèques sur immobilier avec moins de 20% de mise de fonds. Ces changements ne s’appliqueront pas à ceux qui ont 20% ou plus.

La  période d’amortissement passera de 30 ans à 25 ans. Cette réduction diminuera les intérêts que les familles canadiennes paient sur leurs hypothèques qui  leur permettra de bâtir de l’équité dans leurs maisons et de payer leurs hypothèques plus rapidement. La période d’amortissement maximale à été réduit de 35 ans à 30 ans en 2011.

Ces changements baissent aussi l’emprunt hypothécaire de 85% à 80% de la valeur de  l’immobilier, ce qui a pour but de promouvoir l’épargne et d’encourager les propriétaires à mieux gérer les prêts hypothécaires sur leurs demeures.

Fixer l’endettement brut à 39% et l’endettement maximal total à 44% servira à mieux protéger les canadiens qui pourraient être vulnérables aux chocs  économiques ou aux augmentations des taux d’intérêts.

Restreindre la disponibilité des hypothèques garanties par le gouvernement aux maisons avec un coût d’achat inférieur à 1 000 000$.

 

Voici un exemple du changement pour une hypothèque de 375 605$

 (qui est le moyen d’une maison au canada au mois de mai 2012)

 

 5% taux d’intérêt            avant le 9 juillet           à partir du 9 juillet

 

Amortissement                         30 ans                              25 ans

 

Paiement mensuel                   2 004,57$                       2 184,54$

 

 Totale en intérêt                   348 039,79$                   279 756,22$

 

 Financement maximale                85%                               80%

 

 

 

 

16 décembre, 2011
Par Denis Chamberland

Bachelier en science et titulaire d’une maîtrise en géie industriel, Robin Gauthier-Ouellet fut analyste d’affaires pendant cinq ans pour une compagnie de gestion de construction avant de fonder sa propre entreprise, Écohabitations boréales, en 2008. Après avoir construit pour ses parents une des premières maisons québécoises certifiées LEED, il a fait de ces maisons vertes une spécialité. Il en a déjà complété quatre et d’autres sont en marche. 

Sa femme, Julie Hudon, a quitté son emploi d’enseignante pour s’occuper notamment du service à la clientèle. Depuis trois ans, elle déniche les matériaux et produits sains pour ces maisons, ce qui n’était pas tâche facile à l’époque. « On avait l’air bizarre à demander des produits zéro COV aux fournisseurs, raconte-t-elle. Souvent, je devais mettre moi-même en contact les fabricants, distributeurs et détaillants, dont certains ignoraient avoir des produits sains en magasin. L’un d’eux m’a dit qu’il avait vendu à une femme enceinte le scellant de douche sans odeur que j’avais commandé! » 

Aujourd’hui, Robin et Julie récoltent le fruit de leur labeur : « On se fait de plus en plus questionner sur les aspects santé des maisons, comme les champs électromagnétiques et la qualité de l’air », dit-elle. Cette missionnaire dit que son amoureux l’est tout autant qu’elle. « Robin porte les problèmes du monde sur ses épaules. » Comme il veut s’assurer que ses clients aient les maisons les plus saines et vertes possibles, il a décidé de payer de s poche les frais de la certification indépendante LEED ainsi que les plans des résidences. « Tous nos clients veulent des maisons sur mesure, de milieu ou haute gamme, dit-il. Avec mon expérience en gestion de projets, monter un dossier LEED est un objectif atteignable-même pour un universitaire, la chose est un défi de taille. » 

Robin et Julie s’amusent fièrement à bâtir des maisons hypervertes au prix de maisons certifiées Novoclimat; bois récolté durablement dans Lanaudière, planchers de bois huilé de la Beauce, armoires de cuisine mauriciennes sans émissions de formaldéhyde, récupération du gypse et autres débris de chantier, etc. Ils ont même doté leur propre maison d’un chauffe-eau solaire et d’une prise 50 ampères pour recharger leur futur véhicule électrique. Changer le monde, une maison à la fois! 

Tiré du magazine La Maison du 21è siècle, édition Été 2011

29 novembre, 2011
Par Yves Carignan

 

chambre-commerce-quebec-floride-150

Au cours des dernières semaines, j’ai reçu un courriel de la part d’une lectrice via le lien « Parlez au Président«  et je crois qu’il est de mise de vous le partager.

Comme plusieurs canadiens et québécois, j’ai fait une acquisition immobilière en Floride au cours des dernières années et l’expérience fut partagée par Marie-France, ma conjointe et associée, dans un billet traitant de notre expérience et des étapes à franchir.

Le courriel reçu traite d’une conférence qui sera offerte par la Chambre de Commerce Québec-Floride le 5 décembre prochain, À l’Hôtel Omni Mont-Royal de Montréal.  Vous pouvez trouver toutes les informations sur le site de la Chambre de Commerce Québec Floride.

Merci à madame Vanessa Racicot pour cette information!

 

25 octobre, 2011
Par Yves Carignan

Pour les premiers acheteurs, le stress relié à l’idée de recourir à une première hypothèque est équivalent au sentiment de leur perte de « liberté financière » lors de l’acquisition d’une maison.  Pour ma part, la première hypothèque donna comme résultat cette phrase dans ma tête: « Ça y est!  Je viens de me coincer pour 25 ans ! »…  Mais il est faux de croire en cette idée car avec les entretiens, les rénovations, les ajouts et les réparations, ce n’est pas pour 25 ans mais bien à vie !!!  :)  Aussi bien s’y faire et surtout, de bien planifer le tout.

Suis-je capable financièrement?
La meilleure façon de le savoir, c’est de le tester sur quelques mois, voire un an;  vous établissez votre budget familial, vous regardez le style de maison ou condo que vous aimeriez acquérir, en établissez le prix ainsi qu’une simulation hypothécaire avec un des nombreux outils disponibles sur le Web.  Intégrez à votre budget familial la différence entre l’hypothèque et le loyer (ou hypothèque) que vous payez actuellement.  Vivez quelques mois et regardez le résultats.  Si vous vivez bien et que vous n’êtes pas égorgés par les paiements fictifs, vous pouvez mettre en branle votre projet. 

Une des façon de regarder sa capacité financière est d’obtenir une préapprobation hypothécaire;  ce processus offert par votre courtier hypothécaire ou votre institution financière vous permettra de connaître vos limites au niveau de l’hypotèque ainsi que votre capacité de payer.  ATTENTION:  La limite n’est pas nécessairement un objectif à atteindre…

Les « autres dépenses » reliées à la maison:
Dès l’acquisition, il y a les frais d’évaluation (±1000$) qui peuvent être remboursés par la banque, les honoraires du notaire (plus de 1000$ selon les notaires) et viennent ensuite les frais de déménagement, l’assurance-prêt hypothécaire (pas nécessairement celle de votre institution financière!  Informez-vous!), la taxe de bienvenue et autres taxes qui viendront vous hanter.  Faites le calcul, on parle entre 5 000$ et 10 000$ venant de partout. 

La mise de fonds…
La mise minimale est de 5% du prix d’achat de la maison.  Plus la mise est élevée, plus vous économisez en frais d’intérêt à la longue.  Si vous désirez évitez l’assurance-prêt hypothcaire de la SCHL, vous devez avoir au moins 20% de mise de fonds.  Je ne connais pas de jeunes couples qui ont 40 000$ en économie pour une mise de fonds d’une maison de 200 000$…  C’est là que le jeu du crédit devient dangereux, soit la proposition d’une marge de crédit de la part d’une institution financière pour la mise de fonds…  Soyez très prudent et songez peut-être à ce qu’on appelle du « Love Money » (argent prêté ou donné par les proches(famille,amis…) à un particulier ou à un couple dans le but de créer une entreprise ou pour acquérir un bien immobilier) ou de simplement accumuler au moins 10%.

L’autre façon de procéder à une mise de fonds décente sans recourir à d’autres prêts est de se prêter à soi-même en « rappant » son RÉER.  Le RAP (Régime d’Accès à la Propriété) est un programme fédéral permettant de retirer jusqu’à 25 000$ de son RÉER pour effectuer une mise de fonds, sans payer d’impôts sur le retrait de ce montant de son RÉER.   Si vous n’avez pas de montants accumulés dans votre RÉER, ne vous inquiétez pas, les banques peuvent vous proposer toutes sortes de gymnastiques que je ne vous conseille pas!  Si vous n’avez pas d’économies, ni de Love Money ni de RÉER, attendez donc un peu…

Quel type d’hypothèque ?
20, 25, 30 ans ?…  Taux fixe ou taux variable?…  Mensuel ou Hebdomadaire ?…  Traditionnelle ou Crémeuse?…  :)  Mon opinion?  Consultez un courtier hypothécaire qui fera un travail pour vous et magasinera la meilleure hypothèque selon votre situation financière. 

Assurances?
Si vous faites l’acquisition d’une maison à deux et que vous êtes financièrement incapable d’effectuer les paiements hypothécaires seul en cas du décès du conjoint(e), souscrivez à une assurance-vie et invalidité hypothécaires;  en cas de décès, l’hypothèque sera complètement payée et en cas d’invalidité, les paiements se feront automatiquement.  Consultez votre institution financière ou votre courtier.

 Bonne chance et bonne recherche!

 

 

22 septembre, 2011
Par Yves Carignan


Tel que discuté lors d’une récente entrevue radio à Québec, la population québécoise est au prise avec un problème qui peut devenir un casse-tête à long terme;  le prix des maisons, neuves ou usagées, augmente beaucoup plus rapidement que les revenus familiaux. Résultat, la portion de ces mêmes revenus dédiés au logement grimpe annuellement.

Cette situation touche principalement les premiers acheteurs qui sont une bonne partie de la clientèle de Dessins Drummond.  Ce groupe de 22-30 ans se retrouve souvent dans une situation où la décision de devenir propriétaire les agace et les retient à la fois.

Comment s’en sortir?

L’achat de sa première maison relève souvent du rêve ou du coup de coeur.  Nous n’avons pas trop d’expérience, nous nous voyons plus facilement à profiter de notre maison plutôt que de l’entretenir et nous oublions certains aspects financiers!  C’est un peu comme sa première voiture!  Le besoin d’acquisition vient souvent du fait que le loyer est élevé et que le jeune couple songe à fonder une famille ou est déjà en processus.  Les options s’offrent donc à vous!  Le coût actuel des maisons fait réfléchir car avec un revenu annuel familial de 75 000$, on ne doit pas trop étirer l’hypothèque.

Le bon père de famille en moi vous dira d’économiser et ainsi arriver avec une plus grosse mise de fonds…  Mon père me le disait et ce fut peine perdue!…  Nous avons cependant acquis plus petit au départ et avons ainsi accumuler de la valeur pour ensuite acheter plus grand, au rythme de la croissance de la famille.  Mais aujourd’hui, avec le prix des maisons, que faire?

Acheter et Rénover
La première idée qui nous vient souvent à l’esprit est d’acheter une maison existante et de la « retaper » à notre goût.  J’ai persnnellement fait ce choix et je ne le regrette pas du tout.  Cependant, on doit s’assurer que nos travaux de rénovation ne tomberont pas trop souvent dans le fameux « tant qu’à y être » et que nous respecterons notre budget.  De plus,si vous désirez effectuer la majorité des travaux vous-mêmes, à travers votre emploi du temps normal, vous devez vous poser la question suivante: « combien d’heures libres aie-je actuellement?  Quelle proportion de ces heures pourraient être dédiées à un chantier de rénovation? »…  Vous voyez?…  Si nous sommes honnêtes, le chiffre sera sous les 10 heures par semaine, en éliminant certaines activités qui nous font du bien!

Ne tombez pas dans le piège;  si vous êtes habitués à travailler de vos mains, allez-y!  Mais si vous n’y connaissez rien, l’entrepreneur spécialisé en rénovation peut devenir un investissement rentable, tant financierement que psychologiquement.

Faites évaluer vos travaux et calculez votre capacité financière.  Une rencontre avec un entrpereneur et un spécialiste en prêt hypothécaire devient cruciale afin d’évaluer vos différentes possibilités.

Une rénovation est toujours un projet très stimulant; suffit de bien le planifier!

 

Acheter en ville
La mode actuelle étant le transport en commun et le fameux « en ville sans ma voiture« , l’idée d’acquérir un condo en ville et de demeurer près de son travail est souvent la première qui nous vient en tête.  Mais si vous désirez quitter votre logement parce que vous ne pouvez plus endurer les voisins bruyants, l’idée du condo ne sera pas la solution à votre problème !…  Les règles et les voisins qui scrutent vos agissements afin de s’assurer que vous respectez lesdites règles viennent souvent anéantir notre plaisir de vivre en condo.

Si on regarde les maisons en ville, les prix élevés nous enlèvent le goût de devenir propriétaire.  Les jeunes doivent continuer de vivre et ne pas s’étouffer avec un maison à prix trop élevé pour leurs capacités.  Les maisons en ville sont rarement occupées par des premeirs acheteurs.

Certaines villes développent présentement des quartiers avec des maisons semi-détachées qui offrent un beau compromis à la maison unifamiliale.  Vous n’avez qu’un seul voisin direct à endurer!  Informez vous dans votre municipalité.

 

Maison neuve en banlieue
Souvent ridiculisée par les gens de la ville parce qu’ils croient que leurs résidents n’ont pas le même « privilège » qu’eux de s’entasser comme des sardines et de vivre sur le béton, l’asphalte, les trous dans les rues et les gangs de rue (je blague!…  un peu), la banlieue est devenue l’endroit idéal pour les jeunes couples qui désirent acquérir leur première maison.  Prix plus abordable, terrain privé, parc à proximité (souvent sans les seringues des parcs de la ville), vie plus paisible, bref, cette solution est souvent la meilleure à leurs yeux.

Mais, comme vous le savez, le prix à payer est souvent celui de l’attente dans le trafic, des heures de transport et du stress.  Si vous vivez à Montréal et dans sa banlieue, je vous comprends!  Et la décision n’est pas simple.  Mais cette option, malgré ces opposants urbains, est souvent la meilleure pour sa qualité de vie globale;  une fois que vous réussissez à vous rendre chez vous, si vous êtes bien et heureux, c’est tout ce qui compte.  Reste ensuite à se trouver un travail hors de la ville !!!

Sérieusement, une grande ville comme Montréal offre des atouts que les plus petites villes ne peuvent offrir.  Je le sais, je vais fréquemment à Montréal et j’aime cette ville.  Pour y vivre avec une famille de trois enfants, il faut faire des choix.  Si vous n’êtes pas prêts à les faire, il faut songer à la traverse quotidienne des ponts!…  Simple comme analyse mais complexe à décider.  À chacun ses choix!

La maison unifamiliale conservera toujours son charme et demeurera l’option que la majorité des parents de jeunes enfants voudront sélectionner lorsque viendra le temps de choisir le lieu de résidence.  Cependant, elle comporte des côtés obscurs avec lesquels nous devrons vivre tant que le travail à domicile ne sera pas dans nos moeurs!

Consolez-vous, même dans une ville comme Drummondville, il y a de la congestion sur le pont enjambant la rivière St-François!  C’est pour cette raison que je demeure « en ville » ! :)

 

 

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-nous sur...

Facebook
Twitter

Vous naviguez actuellement dans les archives de la catégorie Achat.

Catégories

Blogoliste

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930