La Coalition BOIS Québec prend racine

Afin de promouvoir l’utilisation du bois dans les constructions non résidentielles et ainsi lutter contre les changements climatiques, des acteurs provenant de plusieurs secteurs de la société québécoise ont créé la Coalition BOIS Québec.

« Alors que 95% des maisons possèdent une charpente en bois, environ 15% des bâtiments institutionnels, commerciaux et industriels sont construits en bois. Pourtant, de récentes études révèlent que 80% des bâtiments non résidentiels mis en chantier chaque année pourraient être construits en bois », indique Robert Beauregard, président de la Coalition et doyen de la Faculté de foresterie, de géomatique et de géographie de l’Université Laval.

« Le bois est le seul matériau de construction qui soit à la fois renouvelable, recyclable et réutilisable », affirme M. Beauregard. Son utilisation contribuerait à réduire notre empreinte écologique parce qu’il absorbe le carbone et le stocke. «  Un mètre cube de bois évite l’émission d’une tonne de gaz carbonique », nous signale Claude Villeneuve, professeur au Département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi et directeur de la Chaire en éco-conseil.

La Coalition BOIS Québec souhaite également relancer ce secteur économique et ainsi sauvegarder de nombreux emplois. Il n’est donc pas surprenant que ce regroupement compte la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) au sein de ses membres. L’ Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT), le Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois ( cecobois), la Fédération québécoise des municipalités (FQM), l’ Ordre des architectes du Québec (OAQ), Pomerleau ainsi que la Société immobilière du Québec ( SIQ), pour ne nommer que ceux-là, font également partie de la Coalition.

Depuis un an, les dirigeants de la Coalition Bois Québec rencontrent des élus municipaux, des entrepreneurs et des donneurs d’ordre afin de préparer le terrain vers ce changement. « Il faut tout coordonner : les permis de construire, l’approvisionnement en bois certifié, etc. Il faut influencer l’offre et la demande sur le bois », soutien François Tanguay, directeur de la Coalition Bois Québec.

La Coalition souhaite également inciter le public à choisir le bois dans ses projets de construction et de rénovation. Pour ce faire, l’organisme a lancé une campagne de sensibilisation intitulée « Je touche du bois! ». Plusieurs personnalités publiques interpellées par la sauvegarde de l’environnement se sont jointes à la Coalition Bois Québec. « Selon les Nations Unies, la question des changements climatiques est le plus grand défi auquel l’humanité est confrontée. Il est très important d’agir », lance Steven Guilbeault, coordonateur général adjoint d’Équiterre et l’un des porte-parole de la Coalition.

Autre argument pour le bois, les membres de la Coalition soutiennent qu’en cas d’incendie, une structure en bois carbonisera en surface et résistera plus longtemps qu’une structure en acier. Enfin, François Tanguay croit qu’en plus d’être sécuritaire et esthétique, le bois est le matériau de l’avenir.

( source : Le magazine FORMES vol.5 no.5 )

Redigé par Marie-France Roger Voir tous les articles de cet auteur →

Fille des fondateurs de Dessins Drummond, j'avais 3 ans quand mes parents ont démarré l'entreprise! Depuis toujours je suis passionnée de l'architecture, et mon nouveau da-da c'est les médias sociaux! J'adore les voyages et le bon vin, les romans de Musso et HGTV! Maman de trois magnifiques enfants, et depuis 2002, co-propriétaire de Dessins Drummond avec mon meilleur ami et conjoint, Yves Carignan.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *